L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Impertinent : numero 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erica Lahan



Nombre de messages : 1810
Age : 36
Date d'inscription : 13/12/2006

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: L'Impertinent : numero 6   Dim 18 Fév - 1:51

Entreprise/économie

Heerburus tente de se remettre sur les rails…

Après une série d’échecs et un passage pitoyable comme préfet de la sécurité, celui qui se croit encore « maréchal » d’un parti dissout, semble rebondir : la cour impériale de justice vient de valider l'élection de monsieur Heerburus en tant que nouveau Vice-roi de Triterres face à l’UDB Segolene Royel, accusée de fraude, ce qui lui permet de siéger au Sénat. Comme quoi, chassez l’extrème-droite par la porte, elle se débrouille d’une façon ou d’une autre de revenir par la fenêtre ou le soupirail…
Côté économique, après un projet « Pyro » grillé, monsieur Heerburus décide de fonder une entreprise spécialisée dans le transport ferroviaire : « Belondor rail ». Comme quoi, pour l’ex-leader d’un parti raciste, obsédé par l’immigration et les « retours », les vieux réflexes reviennent toujours…Sans doute espère-t-il que « ceux qui l’aiment prendront le train »….

Espérons pour lui que cette entreprise ne déraillera pas : auquel cas, le bonheur sera « dans le pré » pour l’ex-leader de feu PNS….



Ardanie : une reconstruction plutot (h)ardue.

La reconstruction de l’Ardanie est un vieux dossier, qui remonte déjà au 18 novembre de l’année dernière…
A l’époque, le consul Erasmus Nerym avait pris le chantier à bras le corps en sollicitant l’aide d’entreprises privées et publiques.
Le 22 novembre, « François Construction », qui se montre prêt à relever le défi, demande à recevoir les plans précis de cette reconstruction.

« Un dossier qui demande du cran » :

Pour toute réponse, un petit camion vint livrer plusieurs dizaines de lourds et épais dossiers, à l’image du « titanesque chantier » sans doute, au siège de François Construction, à Ecosient.
L’un d’eux récapitulait l’ensemble de leur contenu, sans néanmoins donner trop de détails :

- Reconstruction des aéroports suivants : Varsalance (ancienne Antananarivo), Toamasina, Ramena, Mahajanga, Morondava, Toliara, Taolanaro, et Fianarantsoa.[/size]

- Reconstructions des routes suivantes : N13, N10, N4, N5B, N35, N12 et N2.

- Déblayage, rénovation, et reconstruction des villes suivantes : Ramena, Toamasina, Varsalance (ancienne Antananarivo), Antsirabe, Fianarantsoa, Taolanaro, Toliara, Morondava, et Mahajanga.


En attendant, le lecteur pressé mais néanmoins curieux, voulant quelque chose de plus « digest », pourra lire cette synthèse :

http://empire-du-belondor.actifforum.com/viewtopic.forum?p=12352#12352

« Paroles, paroles… »

François construction devait compter des lecteurs plutôt lents, sans doute, puisque, le 24 décembre, rien n’a encore démarré. Au point que l’on finit par s’en inquièter, du côté du gouvernement militaire d’Ardanie, qui se décida d’envoyer le télégramme suivant au consulat de l’économie :
- « Le Gouvernement Militaire d’Ardanie souhaiterait savoir où en sont les travaux…STOP…Nous constatons que seulement quelques routes sont déblayées et qu’encore de nombreuses villes sont coupées du reste du monde…STOP…Des foyers de maladies se déclarent un peut partout et incitent aux pillages…STOP…Veuillez répondre dans les plus bref délais. »

« Les travaux vont commencer bientôt... STOP... Les hommes sont presque près », ose assurer, sans rire, le PDG de François Construction.

« Arrêt(é) de vous moquer de nous »

Le gouvernorat d’Ardanie doit manquer d’humour, puisque le 14 février, impatienté, l’Arrêté du Mercredi 17 Amezzianel 2709 nous informe que :
Le Gouvernorat d’Ardanie, avec le support du Consulat de l’Intérieur, procédera à la saisie de l’entreprise François Construction si aucun travaux n’ont été entamé d’ici trois jours dans la région susnommée.

Certes, l’Etat du Belondor peut juridiquement se passer de contrats et organiser des saisies quand sa souveraineté, ses institutions, et l’avenir de ses citoyens sont en jeu. Mais le client mécontent a oublié un détail de taille : aucun contrat n’a encore été signé ! Difficile de divorcer quand on n’est pas marié…
« Il n’a donc aucune possibilité de faire pression sur le François Construction », se défend le PDG de cette entreprise.
Finalement, tout se termine bien, puisque le projet de François construction a approuvé par le Conseil de Gouvernance d’Ardanie. Celui-ci versera à l’entreprise une avance de 30 % du prix total au commencement des travaux.
Mais, comme tout groupe de construction, le François Construction garde les pieds sur terre, puisqu’il ne commencera les travaux que lorsque « toutes les sommes seront versées », prévient François d’Ecosient.
Cela explique pourquoi le groupe n’avait pas commencé : le client n’avait toujours pas craché au bassinet ! Sans doute ce dernier pensait-il avoir à faire à des bénévoles…

Heureusement qu’il y a quelqu’un pour rappeler le sens des priorités dans ce pays…


Vice-royautés :
Le trafic d’armes, principale richesse d’Origodes ?
Toute une économie souterraine démantelée dans l’une des cités de la Vice-royauté de Triterres….

Le 15 février, Origodes 01h00, les hommes du SIELAT(Services Impériaux d'Espionnage et de Lutte Anti-Terroriste), conduits par leur directeur François d’Ecosient, ont démantelé un très important trafic :
1000 armes légères de type fusil, 2000 armes lourdes de type mitraillette, 300 grenades et 120 kilos de drogue ont pu être saisis.
Du côté terroriste, on déplore un mort et de nombreuses arrestations.

Un coup dur pour ce qui semble être la principale richesse d’une ville devenue la plaque tournante du trafic d’armes dans l’empire. Origodes, dont la mauvaise gestion est devenue proverbiale, ne semble subsister que par une sorte d’ « économie souterraine »…La cité se relèvera-t-elle de ce « manque à gagner » ?


Politique :
Création de l’URSS : l'annonce qui vient du froid…

Le 15 février, Allianon Canus, leader du nouveau parti PBS(« Parti pour un Belondor solidaire ») a annoncé devant les journalistes une alliance entre son parti et les membres du Parti Bolchevic (parti communiste au pouvoir, dans la République Socialiste d'Ukvos) afin de donner « une renaissance au communisme ». Une première, au niveau micromondial. Le PB et le PBS fusionnent donc pour devenir l’ U.R.S.S, soit l’ « Union des Relations Socialistes et Solidaires ». Les partis ne font désormais « plus qu'un ». Il auront un sommet en Ukvos.

Cette annonce ne fait pas que des heureux au Belondor :
« Je suis pas d'accord vous oublier que les communistes on tuer beaucoup de monde dans l'empire et c'est pour cela je dit non » s’outre Son altesse impériale, l'archiduchesse hélènia
Responsable du protocole dans la cour de l'impératrice et Première Dame de Cour du Salon Officiel de l'Impératrice Alaïena.
Cependant, il est permis de s’interroger sur la validité d’une telle décision : un même parti peut-il cumuler deux « nationalités » ?
Objection justement et finement relevée par le duc Antonel d’Origodes : « Un point me chagrine, me gène, un point qui me permet de voter contre la création de ce parti. En effet, je n'aime guère voir la politique belondaure dans les mains de la République d'Ukvos. Notre politique doit être différente, et non pas une continuation du communisme de cette république socialiste.
En fait, je veux que l'U.R.S.S soit indépendante de toute influence ou direction d'autres nations, sans quoi mon vote sera toujours négatif. »

Le comte de Cancraces, chancelier impérial, estime « illégale » cette « construction de l'esprit : « Les partis et groupements politiques concourent à l'expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité avec l'autorisation du Conseil d'Etude des Partis Politiques », comme le stipule l'article quatrième du Chapitre de la Souveraineté de la Charte. Si les partis doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie, on voit mal comment une telle union entre des partis politiques, certes sans doute proches idéologiquement, mais issus de deux nations très différentes, pourra être possible.
« La relation sera très diplomatique », assure monsieur Canus. « Je vais prendre les décisions. Nous allons nous entraider psychologiquement, nous donner des idées, avec des sommets ensemble pour savoir que faire pour contrer l'extreme libéralisme ».
Mais que se passerait-il si, par exemple, le parti bolchevic décide de « prendre les armes conte le néolibéralisme » ? Et bien, « ça c'est leur problème, moi je reste démocratique », affirme sans rire monsieur Canus. « C'est une union non formelle ». Ha bon ! Un « mariage blanc », dirait-on…Paradoxal pour des partis « rouges ».

Sans doute conscient de s’être emballé, au risque de fâcher les Belondaures tout rouge, monsieur Canus semble vouloir rectifier le tir et mettre de l’eau dans son vin : « Quand je dis que le parti va faire un, c’est utopique. C'est comme lorsqu'on dit qu’un (pilote)automobile doit faire un avec son auto. Le parti sera belondor ».
Cette union ne serait-elle en fin de compte qu’un « effet d’annonce »?
On sait que les politiques ont l’art de vendre du vent…Monsieur Canus se spécialise dans l’utopie, l’irréalisable…Comme cela, ses électeurs ne seront pas déçus, puisqu’ils sont prévenus que ses promesses ne seront pas suivis d’effets concrets. Il fallait l’oser…

Si « Utopie » signifie « nulle part ailleurs », ce genre d’annonce, c’est « nul, par ailleurs… »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Impertinent : numero 6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le numero de telephone
» Recherche absolument un defenseur numero 4...
» Etape Numero 1: Trouver un pion { Pv: Charlie Harper}
» Numero surtaxés : comment contourner l'arnaque
» SPA de Dunkerque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Le Dégel-
Sauter vers: