L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Impertinent : numéro 2(suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erica Lahan



Nombre de messages : 1810
Age : 36
Date d'inscription : 13/12/2006

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: L'Impertinent : numéro 2(suite)   Jeu 28 Déc - 7:35

Interview exclusive du Duc Adalbert de Talleyrand-Braserel, Consul des Affaires Etrangères et Sénateur : (Notre) pays (...) souffre déjà de manque de démocratie


1) Lors d'une conférence de presse, vous avez part de votre (je vous cite) "mécontentement quant au comportement de(votre)président du sénat, le Duc François d'Ecosient." A travers cette critique, vous pointez les nombreux retards sur l'examen et le débat de nombreux textes essentiels. Comment expliquez-vous cette négligence ?

- Je n'accuse pas le Duc de le faire intentionnellement, bien qu'il ait des priorité qui m'échappe, mais je ne pense pas que ses fonction de Consul, Sénateur, Chevalier, Président du Sénat, Président de la Chambre des Chevaliers, lui donne assez de temps pour travailler correctement. Il existe des dossiers très vieux dont le Président n'a même pas daigné répondre. Pire encore, pour allez encore plus rapidement il oublie les voix des partis minoritaires. Mais comme je l'ai dit il y a un instant, cela est excusable vu le nombre de fonction occupé. C'est pourquoi nous lui demandons d'en libérer quelques unes.

2) Le Parlement est composée de chevaliers, nommés par l'empereur, et tout dévoués à celui-ci, qui ont le pouvoir de refuser une loi, et de sénateurs élus directement par le peuple, qui proposent et votent les lois. Dans ces conditions, quelle est la marge de manœuvre réelle des sénateurs, sachant que des réformes importantes peuvent être bloquées par une chambre des chevaliers plutôt conservatrice ?

- En effet cela pose problème. Les sénateurs ne peuvent que proposer les lois, le fait qu'il vote n'a pas vraiment d'intérêt, tout ce qui compte c'est le résultat de la Chambre des Chevaliers. Pire encore, les Chevaliers sont les seuls a pouvoirs modifier la Charte. Déjà nous ne trouvons pas cela vraiment démocratique. Nous réfléchissons, à l'UDB, a une alternative.

3) N'avez-vous pas, parfois, l'impression que le législatif est traité comme « la cinquième roue du carrosse » ?

-Si vous me le permettez, vous y allez assez fort (rires), mais l'idée est là. En effet on se passe bien du Parlement pour la plupart des sujets importants. Etant dans un Empire, ceci ne m'étonne pas vraiment. C'est pour cela que nous avons créé l'UDB, c'est aussi pour mettre un peu plus de démocratie dans ce pays… et croyez moi, il y a du travail. Nous travaillons actuellement sur un projet commun, nous devrions avoir fini d'ici le début des élections sénatoriales. La commencera vraiment, le combat politique…


4) La réforme de la sécurité sociale tarde à être débattue, un projet de code de l'organisation judiciaire vient tout juste d'être élaboré...On a parfois l'impression que le gouvernement donne plus de priorité à l'armée ou à la sécurité qu'à des projets sociaux... Certains textes sont plus rapidement soumis au débat et au vote que d'autres. Comment expliquer cette forme de "discrimination législative" ?

-C'est simple je l'explique par la personne du Président, il a trop de tache à effectuer, et ne semble pas dissocier son rôle de Président du Sénat, avec son rôle de Président de Parti ou même de Consul. Et ceci est très grave dans un pays qui souffre déjà de manque de démocratie.


5) Quelles devraient être, selon vous, les grandes priorités du gouvernement en matière de projets ?
-Si le gouvernement pensait plus au bien de peuple, alors il y aurait moins de révoltes. Le gouvernement ne pense qu'à sanctionner, ce genre de stratégie n'a jamais réussies.


6) Lors de l'annonce de la création du PNS de monsieur Heerburus, parti qui se qualifie lui-même d'extrême-droite, vous avez déploré, à l'époque que « la Loi sur les partis politiques [amendée le 24/10/2006]" qui, dans son premier article stipule que "Tout parti politique se doit de respecter la constitution et de n'être influencée par aucune idée d'extrême-gauche, de base merksiste-luniniste, ou idée d'extrême-droite " n'ait pas été prise ne compte. » Que pensez-vous de la décision de Sa Majesté autorisant malgré tout un tel parti ?

-La décision de Sa Majesté doit être respectée, comme toutes les lois de ce pays, elles peuvent être interprété de différente manière, moi je lis que les partis d'extrême-droite sont interdits. A Chacun sa lecture… de plus si c'est Sa Majesté qui le dit… on doit s'y plier. De toute façon cette même lois stipule "Tout parti ayant moins de 2 adhérents 60 jours après sa création par un citoyen sera automatiquement dissous par le CEPP, sans préavis." J'espère bien que cela sera tenu.


7) Le parti que vous représentez, l'UDB, est né d'une fusion entre le MdT et le PES : que peut apporter une telle fusion sur l'échiquier politique ? Pensez-vous pouvoir peser sur la politique du gouvernement ?

-On l'espère bien. Nous avions à l'époque deux partis se ressemblant sous toutes ses formes, mais divisé. On ne sait d'ailleurs pas pourquoi. Chacun a voulu créer son partis. Les votes au Sénat était identique, et le programme de même. C'est pourquoi un jour j'ai appelé le Président du PES pour lui faire part de mon idée, on a discuté de plusieurs point, et l'UDB est né.
On pèsera sur l'échiquier politique si le prochain Président du Sénat met nos propositions de vote en place, s'il n'oublie pas le vote de nos sénateurs. Tout dépends de lui. Nous avons de plus en plus d'adhérents, nous avons un programme qui se construit, des règles de partis, un logo… bref… tout ce qu'il faut pour un partis. Le résultat des prochaines élections risque d'être séré.



8)L'UDB a-t-un projet de société à proposer ? Si oui, pouvez-vous nous en donner les grands axes ?

-Comme dit précédemment, le projet est en cours élaboration, nous aurons terminé d'ici le début des élections. Il sera alors présent, et visible par tous. Sachez juste qu'il y en aura pour tous les consulats, pour les institutions impériales.


9) Avez-vous autre chose à ajouter ?



J'en profiterais juste pour vous remerciez, ce fut une excellente interview, et j'aimerais vous présentez notre nouveaux logo.
http://asmonegasque.free.fr/UDB2.gif


(Propos reccueillis par Erica Lahan)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Impertinent : numéro 2(suite)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Collections numérisées d'enluminures
» TNT - la télé tout numérique
» 1° SUPERIEUR; Les Grandes Personalités de la Numérologie
» Numéros surtaxés enfin gratuits !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Le Dégel-
Sauter vers: