L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Entrevue avec l'Empereur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raymond de La Barre



Nombre de messages : 6
Age : 43
Date d'inscription : 22/08/2012

MessageSujet: Entrevue avec l'Empereur   Mar 28 Aoû - 2:06

Le chevalier de La Barre venait d’arriver au palais impérial Ceronine II, après un long voyage. On était loin du faste de la Cour aldarnorine ici, pas un courtisan, que des serviteurs de l’Empire, rien que des agents des ministères, on se serait cru dans le palais Saint-Bezoar à Rouvray : ce palais Ceronine II n’avait rien d’impérial, c’était le centre monstrueux d’une administration impériale impitoyable ! Pas de frivolité, pas de discussions dans les couloirs, que des mines d’enterrement : il n’y avait plus de Cour en Belondor, voilà qui était curieux aux yeux d’un Aldarnorin qui avait toujours jugé l’apparence comme la reine des Empires.

Enfin bref ! Un homme arriva jusqu’au chevalier, nul doute que c’était le secrétaire particulier de Sa Majesté impériale des Belondaures. Une fois à portée de voix, il dit doucement :


— Monsieur Labarre ?

Le chevalier de La Barre le toisa, le bougre ne devait pas savoir combien Raymond Craon de La Barre avait acheté la seigneurie de La Barre ! ca lui avait couté les yeux de la tête, et acheter la charge anoblissante qui allait avec encore plus, non, Raymond voulait son foutu titre, il le corrigea donc :

— On peut dire ça comme ça, mais je dirais plutôt M. le chevalier de La Barre, mais si vous ne vous embarrassez plus des titres ici, alors vous pouvez toujours dire M. Craon ; mais simplement chevalier, c’est bien aussi, M. Degaulle…

L’homme le regarda, comme s’il trouvait la nuance négligeable, une maniaquerie aldarnorine certainement…

Le chevalier fut conduit auprès de l’Empereur. Une fois arrivé dans la pièce et annoncé à son impérial hôte, Raymond s’inclina et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sa Majesté l'Empereur



Nombre de messages : 903
Age : 24
Date d'inscription : 11/07/2007

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: Re: Entrevue avec l'Empereur   Mar 28 Aoû - 11:52

L'Empereur avait travaillé toute la journée. Il regarda son horloge lorsque le chevalier de La Barre entra dans son cabinet impérial. Il était dix-neuf heures et quarante-trois minutes. La mission avait donc été une réussite puisque celui-ci était arrivé avec moins de deux heures de retard. L'organisation avait donc été parfaitement menée par le Bureau impérial de la Répression insurrectionnelle. Face au plénipotentiaire aldarnorin qui s'inclinait, Sa Majesté sourit et dit chaleureusement :

- Monsieur de La Barre, bienvenue au Palais impérial Ceronine II et dans la ville qui l'accueille en son sein, la Capitale des capitales - tout du moins est-ce son destin, Elbêröhnit. Comment se porte notre cher cousin Sa Majesté royale Vincent II ?

Sa Majesté ne souhaitant pas entrer tout de go dans le vif du sujet, elle préférait que l'envoyé d'outre-mer dévoile les intentions de son souverain maître.

_________________
SA MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE NABELNINE II
Héritier de Sa Majesté Nabelnine Ier
Empereur de la République, Empereur des Belondaures
Par les Dieux, la volonté nationale et la Constitution
Roi d'Alaïenie
Roi d'Ismarkie
Protecteur de la Nouvelle-Argentorate


Dernière édition par Sa Majesté l'Empereur le Ven 31 Aoû - 5:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raymond de La Barre



Nombre de messages : 6
Age : 43
Date d'inscription : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Entrevue avec l'Empereur   Mar 28 Aoû - 19:07

Le chevalier regarda le jeune Empereur ; il ressemblait physiquement beaucoup à son impérial de père, Nabelnine, que déjà certains appelaient le Grand. Le chevalier eut un sourire : l’Empereur des Belondaures savait parfaitement pourquoi il était là, il admirait l’esprit tactique qui avait toujours animé les Temararien, eux n’étaient pas convaincus, comme les monarques aldarnorins, d’être ordonné par les Dieux.

Reine des capitales, reine des capitales, tout était relatif, malgré les grands travaux entrepris au règne précédent, Elbêröhnit restait une ville immensément grande, à certain endroit insalubre, la verdure n’était pas le fort des Belondaures, même si des efforts spectaculaires avaient déjà été fait. Rouvray restait plus à échelle humaine. Et le palais impérial, malgré son ambiance un peu morose, restait un palais fait pour l’apparat, tout simplement grandiose. C’est très naturellement que le chevalier répondit à l’Empereur :


— Sa Majesté le Roi d’Aldarnor se porte aussi bien qu’elle le peut, malgré l’annonce du décès du comte de Carmélide. La Cour aldarnorine porte le deuil pour quelques jours. Sa Majesté s’inquiète du testament du comte qui risque d’arriver prochainement ; il semble en effet que le victorin d’Aldarnor soit désigné comme le successeur de Pépin VIII, une guerre avec le Maisne reste donc à envisager. Cependant, le temps étant encore agréable par chez nous, Sa Majesté reste souriante.

Elle m’a d’ailleurs chargé de vous poser la même question à votre encontre, sire ; Sa Majesté est toujours heureuse d’avoir des nouvelles de ses cousins belondaures.

Le chevalier attendit la réponse de l’Empereur, après, il ne pourrait que dévoiler ce pourquoi il était venu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sa Majesté l'Empereur



Nombre de messages : 903
Age : 24
Date d'inscription : 11/07/2007

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: Re: Entrevue avec l'Empereur   Ven 31 Aoû - 5:18

L'Empereur savait pertinemment pour quelle raison le chevalier de La Barre avait été mandé par le Roi d'Aldarnor au Belondor afin de s'entretenir personnellement avec Sa Majesté l'Empereur des Belondaures. Si rien n'avait été annoncé explicitement, le jeune souverain était suffisamment au fait des moeurs des cours de ce monde pour se douter de ce qui se tramait dans l'esprit du souverain Vincent II. C'est bien pour cela, au cas où les négociations échoueraient - ce contre quoi il s'était prévenu puisqu'il escomptait bien qu'elles soient un véritable succès, qu'il avait tenu à ce que le voyage de l'envoyé plénipotentiaire d'outre-mer se déroule dans le secret le plus absolu :

Nabelnine II était au courant des risques de guerre entre l'Aldarnor et d'autres territoires que l'on nommait Cannaregio et Maisne, à propos d'un comté souverain de Carmélide et de la fuite d'une comtesse dont le nom lui échappait. Cela faisait quelques temps qu'il avait lu ces notes des Services impériaux d'Espionnage et de Renseignement. Ainsi, Sa Majesté répondit innocemment :

- Au Belondor, la vie suit son cours depuis que l'annexion de la Germanie nous a permis d'obtenir la paix. Comme vous avez pu le constater, les Grands Travaux sont loin d'être terminés et nous coûtent une fortune. Pour autant, ils sont nécessaires...

Revenant sur l'annonce de la situation géopolitique, l'Empereur rajouta :

- Une guerre se prépare en Aldarnor ? Grands Dieux ! Nous espérons qu'il n'en sera rien. Si tel était le cas, vous pouvez être sûr que Sa Majesté le Roi d'Aldarnor Vincent II pourra compter sur l'appui de l'Empire du Belondor. Nous disposons de quatre légions - 100 000 hommes - à quelques jours de bateau de vos côtes, nous serions certainement en état de vous porter assistance dans un tel conflit. Où se trouvent donc la Carmélide, le Maisne et le Cannaregio, déjà ?

_________________
SA MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE NABELNINE II
Héritier de Sa Majesté Nabelnine Ier
Empereur de la République, Empereur des Belondaures
Par les Dieux, la volonté nationale et la Constitution
Roi d'Alaïenie
Roi d'Ismarkie
Protecteur de la Nouvelle-Argentorate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raymond de La Barre



Nombre de messages : 6
Age : 43
Date d'inscription : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Entrevue avec l'Empereur   Lun 3 Sep - 2:42

Le chevalier regarda le jeune empereur. Son expérience lui avait appris qu’il ne fallait jamais mépriser les jeunes souverains, car bien souvent, ils étaient persuadés d’être trop jeunes pour régner, alors ils prenaient moult précautions et devenaient du coup bien meilleurs que leurs aînés… pour le moment, la guerre en Aldarnor n’était pas d’actualité, Raymond était persuadé que le Maisne et le Cannaregio se tiendraient tranquilles, c’était dans leur intérêt. L’Aldarnor n’avait pas du tout l’esprit à la guerre, et si le comte de Carmélide avait choisi le jeune victorin pour lui succéder, alors ça poserait problème, ça c’était certain.

Le chevalier de La Barre savait ce que le roi envisageait, la finalité était l’annexion pure et simple de la Carmélide, alors il ferait beau voir que le petit victorin résiste à son royal paternel ! Bref, il fallait à présent que le chevalier réponde à l’empereur.


- La guerre n’est pas d’actualité pour le moment, Majesté. Le Maisne n’est pas prêt, et même si le régent aimerait occire de l’Aldarnorin, le roi Louis VIII n’est pas encore suffisamment fou pour faire la guerre, il ne veut pas. La tradition en Maisne veut que ce soit toujours le roi qui dirige ses armées en personne sur les champs de bataille, or il serait assez difficile pour le régent de brutaliser si officiellement le roi Louis, il faudrait que le roi meurt malencontreusement, mais pour l’instant, il est en pleine forme physique. De plus, il n’est pas certain que Sa Majesté le roi d’Aldarnor accepte le testament de Pépin VIII de Carmélide.

Pour votre information, sire, la Carmélide se situe entre l’Aldarnor et Avaricum. Le Maisne lui est entre Prya à l’ouest et au nord, et Umujo, à l’est. Le Cannaregio est quant à lui juste en face d’Avaricum, plus loin après la terre que vous appelez Syldavie du Sud. Sa Majesté très-zorthodoxe n’aura point besoin de votre généreuse aide Majesté : le roi ne veut pas d’une guerre, et il me semble qu’il fera tout pour l’éviter. De plus, il se sentirait coupable de faire mourir des Belondaures je pense.

Le chevalier eut un sourire. Peu de monarques proposaient si ouvertement de l’aide, mais encore moins refusaient de telles propositions. Les armées maisnoises avaient bien vieillies, tandis que les armées aldarnorines s’étaient largement modernisées ses derniers temps. Il fallait à présent remettre la lettre de Vincent II à Nabelnine II.

- Je suis venu humblement à vous, Majesté, afin de vous remettre cette lettre de mon maître. Je vous laisse donc en prendre connaissance.

Il lui tendit ladite lettre. L’empereur l’ouvrit, écrite de la main du roi d’Aldarnor, elle renouvelait les vœux d’amitié belondo-aldarnorin, tout en proposant à l’empereur un mariage avec sa sœur cadette, la princesse Pauline, qui venait de fêter ses 19 ans. Le roi d’Aldarnor envisageait également un mariage entre le victorin et la princesse impériale. Le chevalier attendit la réaction de l’empereur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sa Majesté l'Empereur



Nombre de messages : 903
Age : 24
Date d'inscription : 11/07/2007

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: Re: Entrevue avec l'Empereur   Jeu 6 Sep - 11:48

Rassuré par les propos de son excellence le chevalier concernant la situation en Agénor, l'Empereur prit en main la lettre écrite à son endroit par Sa Majesté le roi d'Aldarnor. Tel qu'il s'y attendait, il y était inscrite deux propositions de mariage entre la dynastie guérinienne et la dynastie temararienne. La première concernait l'Empereur lui-même à qui l'on offrait la soeur cadette du roi, Pauline, d'un an sa cadette, qu'on disait par ailleurs très jolie. Cela faisait penser à l'Empereur qu'il ne connaissait pas l'âge exact du souverain aldarnorin... un manque à combler, assurément. Quant à la seconde, elle concernait le voeu de Vincent II de donner à son fils aîné, héritier du trône, Maria-Aurélia, 19 ans, soeur cadette de Nabelnine II, comme épouse et future reine.

L'Empereur replia la lettre devant lui et dit alors à son excellence de La Barre :

- Monsieur de La Barre. Nous sommes très touchés de l'amitié en laquelle nous porte Sa Majesté Vincent II. Nous vous prions de l'assurer qu'il en va de même de notre côté.

L'Empereur marqua un arrêt, avant de dire :

- Nous accueillons favorablement le contenu de la lettre de Sa Majesté.

_________________
SA MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE NABELNINE II
Héritier de Sa Majesté Nabelnine Ier
Empereur de la République, Empereur des Belondaures
Par les Dieux, la volonté nationale et la Constitution
Roi d'Alaïenie
Roi d'Ismarkie
Protecteur de la Nouvelle-Argentorate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrevue avec l'Empereur   Aujourd'hui à 3:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrevue avec l'Empereur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» demande d' entrevue avec Monseigneur Bushiro
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Anons (Entrevue avec Amaral Duclona - Radio Optimum)
» Entrevue avec Mr.Jérôme
» Entrevue avec le DG des Bruins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Appartements de la Famille impériale-
Sauter vers: