L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ombre de la division plane sur le gouvernement impérial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etzel de Varsalance
Parti impérial démocrate


Nombre de messages : 947
Age : 39
Localisation : Elbêröhnit / Varsalance
Date d'inscription : 20/02/2008

Notoriété
Tendance politique: Démocrate-impérialiste

MessageSujet: L'ombre de la division plane sur le gouvernement impérial   Lun 30 Juil - 6:01

L'ombre de la division plane sur le gouvernement impérial

Après un décret du Surintendant d'Etat visant ouvertement à stigmatiser les syistes, l'Archichancelier d'Empire gèle les traitements de son confrère.




Les deux actes, hautement symboliques, renvoient dos à dos Surintendant d'Etat et Archichancelier d'Empire. Plus que ça, c'est désormais l'opposition entre le P.U.I.B. et le P.I.D. dont il est question au sein du gouvernement impérial, avec une magistrale avance pour le parti du Duc de Varsalance.

Selon nos informations exclusives, c'est après un entretien pour le moins houleux avec le Secrétaire aux Cultes, le Baron Marvan de Lèsier, venu informer le Surintendant d'Etat du manque de 33 millions de Sesterces Belondaures dans le budget de son secrétariat, que la Grande Dignité a décidé d'agir par voie de décret. Ce dernier dispose dans son article unique une profonde refonte du clergé syiste, destiné à réduire les coûts auxquels le Secrétariat aux Cultes doit répondre depuis la Loi d'intégration des anciens états germains. Fervent zorthodoxe et défenseur de sa foy plus que des institutions qu'il représente, le Surintendant d'Etat est sorti de sa réserve et a agi dans un intérêt purement électoral, faisant fi de toute considération morale ou de dignité. Alors que près de 65 millions de belondaures sont de confession syiste, la mesure avait inévitablement pour but de stigmatiser cette nouvelle majorité religieuse et visait assurément à satisfaire un électorat conservateur, proche du P.U.IB. et du R.P.E..

La réponse de l'Archichancelier, immédiate, a été pour le moins cinglante. Dans la mesure où le Surintendant a souhaité passer par des voies obscures plutôt que de solliciter auprès du Secrétariat au Trésor une rallonge budgétaire pour pouvoir couvrir les frais nouveaux - qui n'avaient pu être pris en compte par la Loi de Finances pour 2714 - Son Excellence le Duc Etzel Ito de Varsalance a immédiatement pris un arrêté visant à geler les traitements cumulés du Surintendant d'Etat - qui est aussi membre du Conseil d'Etat, Sénateur et qui devrait occuper une place d'élu local. La mesure n'aura évidemment pas pour effet de permettre de dégager assez d'argent pour payer les prêtres syistes, mais elle a au moins pour but d'afficher ouvertement la position de l'Archichancelier d'Empire face à ce genre de dérive. Il est par ailleurs à noter que malgré sa conversion à la zorthodoxie, l'Ardanie compte un grand nombre de fidèles syistes, très proches du Duc de Varsalance.

Sans pour autant être le défenseur des opprimés, l'Archichancelier a cherché à peser de tout son poids pour faire infléchir l'Empereur, qui devrait certainement intervenir en vue d'un retrait du décret prit par le Sieur Tancrède Batignoles. Malheureusement, le Surintendant d'Etat n'est pas à son premier coup d'éclat, preuve en est la politique menée alors qu'il était Ministre de l'Intérieur en Eslagne. A force de vouloir stigmatiser et opprimer, nous croyons - et espérons - qu'il finira tôt ou tard par en payer le prix.

Il y a un grand danger auquel nous nous exposons lorsque nous commençons à juger les autres. Tôt ou tard, nous serons également jugés. Et la sévérité du jugement que nous subirons sera proportionnelle à la sévérité que nous avons exprimée quand nous avons osé condamner les autres.
Souhaitant faire preuve de pédagogie, nous invitons donc le Surintendant d'Etat à réfléchir sur ce fragment de texte syiste : Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.


Victor Devreil.

_________________
SON EXCELLENCE LE DUC D'EMPIRE ETZEL ITO DE VARSALANCE
Second Duc de Varsalance
Archichancelier d'Empire
Sénateur
Conseiller d'État
Sous-Préfet de l'Agglomération de Varsalance
Maire de Varsalance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etzel de Varsalance
Parti impérial démocrate


Nombre de messages : 947
Age : 39
Localisation : Elbêröhnit / Varsalance
Date d'inscription : 20/02/2008

Notoriété
Tendance politique: Démocrate-impérialiste

MessageSujet: Re: L'ombre de la division plane sur le gouvernement impérial   Lun 30 Juil - 22:14

Sa Sainteté le Grand-Pontife Hans Turmwächter implore une intervention impériale

Le décret pris par le Gouvernement de Sa Majesté impériale a glacé le sang de toute une confession. Le représentant du culte syiste au Belondor a écrit au souverain dans une lettre ouverte.




Depuis son palais de Grazwart, le Grand-Pontife a pris sa plume pour adresser à Sa Majesté impériale ses suppliques. Le texte, télégraphié et publié en plusieurs centaines de milliers d'exemplaires risque de profondément marquer les relations entre les syistes du Belondor et la politique de Sa Majesté Nabelnine II. En voici une copie :

Lettre ouverte à Sa Majesté impériale et royale Nabelnine II de Temararien suite à la publication d'un décret du Surintendant d'Etat réformant le clergé syiste belondaure a écrit:



SA SAINTETE LE GRAND-PONTIFE HANS TURMWÄCHTER,
Représentant de la Très Sainte Eglise Réunifiée Syiste
A

SA MAJESTE IMPERIALE ET ROYALE NABELNINE II DE TEMARARIEN,
Empereur des Belondaures

Grazwart, l'Amezziadine 17 du mois de Nabelnine 2714

Majesté,

Dieu a voulu placer ses sujets face aux difficultés du monde pour qu'ils apprennent à s'améliorer et à grandir dans le cœur et dans l'esprit. Aujourd'hui, la Très Sainte Eglise Réunifiée Syiste apprend que votre Majesté entend réduire le nombre de ses agents à vingt-cinq mille officiers du culte pour accompagner plus de soixante-quatre millions de fidèles vers les Cieux. Par la voie de votre pouvoir de dicter le droit, c'est l'ensemble de la communauté syiste qui se sent contrainte dans la libre expression de sa foy dont Nous sommes le représentant auprès des hommes. Puisqu'il relève de Notre devoir d’apaiser le cœur de ceux qui se sentaient meurtris au plus profond de leur être, nous vous prions d'écouter Notre humble requête.

Depuis toujours Nous prêchons la tolérance, le respect, la vertu et la justice, valeurs cardinales de Notre Eglise. Pour autant, Nous croyons ces quatre piliers rudement frappés par la sanction que vous avez prise contre la plus représentée religion de notre Nation. En ayant voulu réformer l'organisation du clergé séculier de la Très Sainte Eglise Réunifiée Syiste, dans le seul but de permettre des économies substantielles pour votre Gouvernement, se sont des dizaine de millions de Belondaures qui se sentent stigmatisés en raison de leur croyance pour un Dieu plein de miséricorde et de bonté. Par la même, votre peuple se déchire plus qu'il ne se divise et votre décision n'emporte dans le cœur des plus désœuvrés que la haine de leurs propres frères et sœurs qui ont fait le choix d'embrasser le syisme.

En ayant voulu rassembler le peuple de notre Très Grande Nation autour de sa nouvelle Constitution, vous avez voulu que soit défendue l'honorable idée selon laquelle le Belondor est une Nation défendant l'honneur, la sagesse et la gloire, de même que la liberté, l'égalité, la justice et la vertu mais aussi et surtout l'unité. Or, en agissant par ce décret, il Nous semble que vous avez agi à l'inverse. Pourtant, votre mission n'entend-t-elle pas défendre avec hargne et conviction le salut public et le respect de la Constitution décidée par votre peuple ?

Nous croyons Notre mission essentielle pour les Belondaures car Notre Eglise est la gardienne des mœurs et vient ainsi assurer chaque jour la protection du peuple. De part ce fait, vouloir restreindre notre office conduirait inexorablement le peuple vers la déchéance et la damnation, le recours aux armes risquant d'être pour lui la seule possibilité pour défendre ses croyances et sa dignité. Bien que Nous ayons toujours demandé à Nos sujets de se soumettre à vos lois et vos règles, Nous ne savons pas si apaiser leur esprit suffira à soigner leur cœur.

Afin de permettre que votre peuple soit à nouveau aimant et aimé, Nous vous demandons très humblement d'abroger votre décret et de partager avec votre peuple votre peine face à tant de douleur. Nous vous demandons de plus de rappeler à votre Gouvernement qu'il doit agir dans le respect du peuple et des lois et Nous espérons que votre messager Tancrède Batignoles saura faire preuve de l'intelligence propre aux gens de son statut. Nous souhaitons enfin la réunion du Magistérium afin de pouvoir représenter et défendre Notre culte, seules les lois canoniques pouvant réformer le clergé de la Très Sainte Eglise Syiste.

Majesté, recevez nos doléances et soyez assurée de nos prières pour le salut de votre âme et de celle de votre peuple,



H.T.G.P.


Victor Devreil.

_________________
SON EXCELLENCE LE DUC D'EMPIRE ETZEL ITO DE VARSALANCE
Second Duc de Varsalance
Archichancelier d'Empire
Sénateur
Conseiller d'État
Sous-Préfet de l'Agglomération de Varsalance
Maire de Varsalance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'ombre de la division plane sur le gouvernement impérial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» °×---×° Kazuki Vs Train ... Elle était la mort, il était l'ombre. Elle créait les zombies, il les controlait.°×---×° [PV.Kazuki]
» A l'ombre d'un arbre [PV Maëlys + 1 qui veut]
» Division dans le camp Martelli « Repons Peyizan » eclate
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» [platouf Ier]L'ombre de l'empire (l5r)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Le Patriote-
Sauter vers: