L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Réunion du cabinet du Prince

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prince impérial
Rassemblement pour l'Empire


Nombre de messages : 169
Age : 23
Date d'inscription : 02/08/2007

Notoriété
Tendance politique: Monarchiste-impérialiste

MessageSujet: Réunion du cabinet du Prince   Sam 14 Juil - 3:00

- Cela fait des heures que nous palabrons, sans pour autant parvenir à trouver des solutions. Pourtant, il nous faut trancher ! J'ai des objectifs à tenir et en tant que tel, il me faut pouvoir agir. Si le Gouvernorat Général n'est pas correctement organisé, on ne parviendra à rien.

Le Prince impérial avait haussé le ton alors que les membres de son cabinet ne parvenaient pas à se mettre d'accord. En réalité, cela faisait depuis des heures qu'il recueillait les ultimes avis de ceux qui le conseillaient, de manière à parvenir à rédiger l'arrêté d'organisation du Gouvernorat Général des Colonies, qui jusqu'à présent était géré de manière totalement amatrice. De fait, l'efficacité de ses tâches s'en faisait ressentir et le contrôle sur les administrations coloniales tout autant. Depuis ce matin, les discussions byzantines n'en finissaient pas, car personne n'était d'accord sur la manière dont laquelle devait être organisé cette administration. Il fallait en effet parvenir à faire concilier celle-ci avec les textes concernant les colonies d'Alaïenie et d'Ismarkie, de manière à pouvoir être la plus efficiente possible. Cette tâche était ardue :

- Votre Altesse, commença Alien de Vains, son conseiller juridique, on risque gros sur cette affaire si on ne parvient pas à trouver le point d'équilibre qui permettra de concilier les textes avec notre organisation, déjà que l'on devrait se trouver à Copentargen en théorie...
- Je ne suis pas idiot Monsieur de Vains.
- Il faut surtout faire attention à ne pas trop indisposer les indigènes, à moins de ne souhaiter des révoltes, continua Maxence d'Arvanches, son conseiller politique spécial.
- Je le sais, messieurs !

Le silence se fit dans la salle. De nouveau le Prince avait haussé le ton :

- Il nous faut trancher, désormais. Monsieur de Vains, vous serez à la tête du Service des affaires juridiques et institutionnelles : vous gérerez toutes les questions liées à la sécurité, au droit et donc pouvoir judiciaire, à l'administration coloniale, à sa fonction publique, et à la diplomatie avec les chefs locaux. Vous aurez la charge de faire respecter le droit public concernant les colonies, mais aussi le droit privé, notamment celui des activités économiques et sociales. Par ailleurs, vous contrôlerez les états civils. Or, rien n'est ressorti des consignes données aux gouverneurs de constituer des états civils fiables, sans lesquels il s'avérera impossible de procéder à des élections.

Quelques-uns des conseillers firent une moue dubitative, paraissant quelque peu circonspects. Maxence d'Arvanches, qui espérait bien en conséquence être nommé directeur de cabinet, paraissait le plus heureux de tous, bien plus que Alien de Vains qui, sans être déçu, semblait indifférent. Le Prince ne s'en laissa pas compter et poursuivit :

- Une particularité des colonies est le fait que le Zorthodoxie y est très largement minoritaire. Je souhaite, Monsieur d'Arvanches, que vous soyez à la tête du Service des cultes, en relation directe avec l'ensemble des religions présentes dans les colonies.

Maxence d'Arvanches sembla accuser le coup. Non seulement il ne serait pas directeur de cabinet, mais son champ d'action serait des plus faibles...

- Enfin, je vais nommer Samuel Verrines d'Hersant (il n'était pas présent à la réunion) à la tête du Service des affaires économiques, monétaires et du développement, avec charge de mettre sur pied la collecte des impôts, le développement économique et des infrastructures mais aussi de contrôler la circulation monétaire sur place, laquelle est anarchique.

Le silence se fit que brisa un jeune conseiller se nommant Antonine :

- Il n'y aura pas de directeur de cabinet ?
- Non, il n'y en aura pas. Je suis assez grand pour savoir comment gérer les directeur des services, n'est-ce pas ?
- Les gouverneurs vont être mécontents, poursuivit un autre membre du cabinet, Julien Varon, ils vont se sentir totalement dépossédés de leurs prérogatives par le Service des cultes et le contrôle monétaire.
- Que dit l'article XLIII du Code d'Administration, demanda le Prince. "Le Gouverneur Général des Colonies exerce un pouvoir de tutelle et de coordination sur l'ensemble des provinces coloniales, et a donc à sa charge la défense des intérêts nationaux – ceci en priorité sur les intérêts coloniaux –, du respect des lois dans les colonies et le contrôle administratif de celles-ci. Il est dans cette tâche assistée d'une administration qu'il contrôle." Je m'y plie.

Le silence régna mais Maxence d'Arvanches le rompit à son tour :

- Vous croyez vraiment que les chefs locaux vont accepter que nous mettions la main sur l'émission monétaire auxquels ils avaient droit auparavant ?
- Je ne leur demande pas leur avis, coupa sèchement le Prince. Sur ce, sortez de mon bureau, j'ai besoin de me reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Réunion du cabinet du Prince
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Réunion familiale { PV les 5 autres qui se reconnaitront }
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» réunion rp...
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Gouvernorat Général des Colonies :: Bureau du Gouverneur Général des Colonies-
Sauter vers: