L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La vie politique au Belondor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
État du Belondor



Nombre de messages : 1177
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: La vie politique au Belondor   Dim 10 Juin - 3:14

Lorsque l'on souhaite faire de la politique au Belondor, il faut connaître les tenants et les aboutissants de la vie politique belondaure. Car, le Belondor étant une nation qui correspond au XIXe siècle technologique tel que l'ont connu les pays occidentaux, il en va donc de même au niveau des moeurs, des pensées et des mentalités. Le mieux est de prendre comme référence une ère allant des années 1850 aux années 1880 voire 1900.

Le clivage politique principal s'articule autour de la vision du régime impérial que l'on peut avoir. En effet, quoi que les forces politiques actuelles sont toutes issues plus ou moins du nabelnisme, donc partisans de l'Empire, n'en ont pas la même vision.

Pour certains, l'Empire est une nouvelle monarchie, non une « République impériale ». La famille impériale des Temararien étant alors vus comme une nouvelle dynastie succédant aux Bordebon (la dynastie royale, chassée du pouvoir) qui avaient fait leur temps. De fait, ils poussent souvent à l'alliance avec les monarchies étrangères pour assurer la stabilité internationale : ce sont les « monarchistes ». Bien entendu, ils ne constituent pas un bloc unifié idéologiquement et il peut y avoir des divergences en leur sein. Il y a ainsi des « monarchistes libéraux », des « monarchistes conservateurs » ou encore des absolutistes que l'on appelle « ultra-impérialistes ». Néanmoins, ils sont tous d'accord sur le fait qu'ils rejettent le concept de République.

Pour d'autres, l'Empire est le couronnement de la République et ils se reconnaissent donc totalement dans le concept de la « République impériale ». Ils voient donc l'Empire comme une sorte de république présidentielle avec un Empereur plébiscité à sa tête. De fait, ils sont opposés à l'ordre international existant et prônent généralement l'universalisme, régénérant les nations : ce sont les « républicains ». Pas plus que les monarchistes, ils ne sont monolithiques, mais ils s'unissent autour de la défense de l'idéal républicain.

Cependant, certains refusent cette bipolarisation, en se revendiquant de l'idéal d'unité nationale du nabelnisme, ou de liberté, ou de démocratie, ou d'adaptation des principes républicains à l'autoritarisme et/ou au monarchisme, voire à tout cela à la fois. Ces individus très divers sont généralement regroupés sous la terminologie de « démocrates » et « libéraux ».

Désormais, les groupements, partis et clubs politiques sont autorisés, depuis que l'Empereur Nabelnine II l'a décidé. Le Belondor compte actuellement cinq partis politiques :
  • Le Parti ultra-impérialiste du Belondor : Le Parti ultra-impérialiste du Belondor rejette en bloc la République impériale et milite pour un Empire absolu de droit divin où l'Empereur serait une personne sacrée et inviolable. Il s'oppose tout autant la pseudo-démocratie et promeut un Sénat composé des grands personnages de l'Empire, sous le contrôle unique de l'Empereur. Le Peuple n'aurait que dans de rares occasions la possibilité d'exprimer ses choix. Le Parti est également favorable à la limitation des dérives de la liberté de la presse, du droit de réunion et du droit de grève. Il prône une police forte et présente ainsi qu'une justice exemplaire et d'une efficacité irréprochable.
    • Tendance : ultra-impérialiste

  • Le Rassemblement pour l'Empire : Le Rassemblement pour l’Empire promeut une monarchie libérale et défend les principes démocratiques. Il est favorable aux changements bénéfiques qu’ont apporté la Grande Révolution, mais en condamne les excès. Il s'attache à élever le développement social, économique, et culturel du Belondor ainsi que sa gloire à travers le micromonde. Le Rassemblement se propose comme fondement doctrinaire la monarchie. Il prône une évolution du régime vers un parlementarisme rationnel, bénéfique au débat politique public et à la démocratie. Il entend mettre un terme à la « républicanisation » ambiante au Belondor.
    • Tendance : monarchiste-impérialiste

  • Le Front libéral : Au plus près des préoccupations des Belondaures, le Front libéral défend la réorganisation des conditions de travail et la libéralisation de l'économie. Soucieux de garantir, aussi bien aux patrons qu'aux salariés, des droits et des devoirs nouveaux, le Front libéral veut ainsi permettre de diminuer les charges sociales et d'augmenter le salaire moyen, de limiter le droit de grève et de libéraliser le travail des enfants mineurs de plus de douze ans. Le Front libéral souhaite par ailleurs un rééchelonnement des droits de douane afin de favoriser les produits belondaures face aux produits étrangers.
    • Tendance : libéral-impérialiste

  • Le Parti impérial démocrate : Le Parti impérial démocrate promeut le développement et la protection de la Nation. Il entend défendre les principes et les valeurs qui constituent le socle social et politique de la République impériale du Belondor. Il affirme la démocratie comme organisation politique et l'Empire comme représentation de l'État. Le Parti souhaite promouvoir le développement social, économique, culturel et cultuel de la Nation en son sein et en dehors, afin de défendre la primauté de la République impériale à travers le micromonde. Fondé sur le respect de la pluralité des opinions et de la liberté d'association, il entend ainsi participer au débat politique national et offrir son concours au développement de la démocratie dans le respect des textes fondamentaux et des lois impériales de la République.
    • Tendance : démocrate-impérialiste

  • L'Union pour la République impériale : L'Union pour la République impériale entend protéger les principes et l'esprit républicains de l'Empire, les considérant comme la base du régime, sans lesquels celui-ci s'effondrerait. Elle voit l'Empire comme la République couronnée par les Belondaures, lesquels elle fera tout pour les défendre en favorisant la justice et le progrès social. Elle prône également la diffusion des valeurs démocratiques de la Grande Révolution au reste du micromonde pour faciliter la régénération des nations, sans pour autant mettre en péril les intérêts nationaux. Enfin, elle affirme son attachement à l'unité linguistique, culturelle, administrative et politique de l'Empire.
    • Tendance : républicain-impérialiste


Pour toute autre information, le Maître du Jeu et les administrateurs sont à votre disposition.


Dernière édition par État du Belondor le Dim 10 Juin - 3:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
État du Belondor



Nombre de messages : 1177
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: La vie politique au Belondor   Dim 10 Juin - 3:19

Petit historique


Les clivges politiques belondaures n'ont pas toujours été ceux présentés précédemment. En effet, jusqu'à la Fronde d'Elbêröhnit et la Guerre de Sécession, les clivages politiques répondaient à trois critères principaux, à savoir :
  • La question des institutions à savoir, la possibilité de choisir entre un Empire autoritaire, libéral ou parlementaire. Sachant également que certains prônaient le retour à la monarchie et d'autres la République radicale sous toutes ses formes possibles et inimaginables.
  • La question de la politique économique, avec des visions de celle-ci plus ou moins pragmatique, réformiste, sociale, conservatrice, interventionniste, etc.
  • La question des libertés fondamentales et individuelles, à savoir la défense d'un modèle de société autoritaire et conservateur, ou bien libérale, voire sociale, avec un niveau d'encadrement plus ou moins fort des droits et libertés accordés.


De fait, jusqu'à l'arrivée au pouvoir de Nabelnine II, provoquée par la Fronde d'Elbêröhnit, il y avait sept grandes tendances politiques au Belondor :
  • Le légitimisme : il rassemblait les partisans du retour à la royauté et donc des Bordebon.
  • Le conservatisme : généralement composé des ralliés royalistes à l'Empire, il prônait le conservatisme tant moral que institutionnel et économique.
  • Le nabelnisme : nouveau nom donné au césarisme par les partisans de l'Empereur Nabelnine Ier durant la Guerre Civile, il rassemblait tous les partisans purs et durs du retour à l'Empire (peu imposte que ce soit dans une vision républicaine ou monarchiste), et représentait le meilleur soutien de l'Empire rétabli.
  • Le libéralisme : comme son nom l'indiquait, il rassemblait l'ensemble des libéraux, favorables généralement à un Empire parlementaire ou à tout le moins libéral.
  • Le radicalisme : il réunissait les partisans de la République radicale et donc les opposants à l'existence même de l'Empire. Certains d'entre eux, favorables à une grande politique sociale et à un fort interventionnisme économique de l'Etat étaient appelés socialistes.
  • Le merksisme-luninisme : rassemblant les communistes, anti-religieux et responsables de la Guerre Civile, ce mouvement était interdit.
  • L'anarchisme : par son nom même, il se situait en dehors du champ politique démocratique.


Pour toute autre information, le Maître du Jeu et les administrateurs sont à votre disposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La vie politique au Belondor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le boulangisme politique de Préval
» Tragédie-comédie des bouffons de la politique en Haiti
» Victoire Repugnante de la classe politique traditionnelle
» LA METEO POLITIQUE HAITIENNE ET LE JUDEO VODOU !
» Une nouvelle ou une proposition politique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: ACCUEIL :: Présentation et règles du jeu-
Sauter vers: