L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Missive à l'Empereur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Légation du Daearuil



Nombre de messages : 6
Age : 26
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Missive à l'Empereur   Jeu 19 Mai - 9:19

Citation :


___________________________________________

République du Daearuil


Palais Consulaire


42, Place Eremmon, Ost Silivren


_____

Son Excellence Mandran ion Brethas Elbereth
Consul de la République du Daearuil

à

Sa Majesté Impériale Nabelnine II
Empereur des Belondaures

Sire,

Le Belondor est certainement une grande nation, pleine de bonnes volontés à l'égard du Micromonde, et il nous paraît utile de partagé cette même volonté au noms des nobles idéaux et des principes républicains que nos deux pays véhiculent à travers l'Archipel. De par cette simple constatation, nous trouvons utile, l'idée de rapprocher Nos deux peuples, la nouvelle ''Venys'', et la nouvelle ''Willhemstadt''. Le Belondor, maître des terres (nous sommes au courant de votre quadruple victoire sur vos anciens ennemies) et le Daearuil, maître des mers, semble se faire signe et s’appelés mutuellement, à unir leurs force pour cette idéal de liberté que nous avons en commun.

Bien entendu, nous autres daeariens avons que trop d'expérience du passé que savoir qu'il ne faut pas donner d'alliance à la légère, cela nous a déjà couté des années de libertés, maudit soit les pryans. Alors, commençons donc par nous connaître, cultivons notre jardin comme le dit si joliment ce philosophe avarois honnie par ses pairs. Et qui sait, un jour le Belondor et le Daearuil formerons un contre-poids face aux sphères d'influence qui commencent à germer de part et d'autre du Micromonde. Si pour l'instant la paix et la coopération semble être de vigueur, qui sait de quoi l'avenir sera fait demain ? Et en cette avenir incertain, la solitude pour les plus petits est synonyme de grand danger.

Voilà donc l'attrait principale de ce noble art qu'est la diplomatie. Et voilà pourquoi aussi, nous avons décidés, afin de vous convaincre, de déléguer notre serviteur, Nivan Thorym comme Légat du Corps Diplomatique du Daearuil auprès de Votre Majesté. Il sera chargé de discuté avec vos ministres dans le cadre de l'ouverture des relations entre nos deux pays. Nous lui avons également ordonner, de faire valoir à l'Archipel par ces échanges, la coopération entre Nos deux peuples. Nous espérons grandement de ces relations car elles pourraient bien être le mortier qui servira à maintenir l'édifice du Micromonde.

Puissiez-vous comprendre, Sire, l'intérêt que Nous portons à ces échanges, nous savons à quel point les taxes auquel nous soumettons les flottes marchandes souhaitant traverser nos eaux sont lourdes et fort peu accommodantes, ainsi, nous pourrions vous en délestez la charge au nom du bénéfice mutuel. Ce ne serait qu'un pas de plus pour cimenté un peu plus cette collaboration entre Nos peuples.

Sachez toutefois, Sire, que votre jeune âge, fait de vous une proie facile, mais je ne doute pas un seul instant que feu votre père vous ait correctement appris les choses de la politique, je ne douterais pas non plus des capacités de vos conseillers, qui ont su éclairer votre illustre paternel. Quel dommage qu'un homme comme lui ait aussi tragiquement disparut. ''Puisse t-il vous guidez d'une main invisible comme il le fit si bien de son vivant !'' La phrase du rituel funèbre druidique que nous déclamons lors de la perte d'un meneur d'homme lui conviendrait certainement. Nous daignons espérer (quoique naïvement hélas) qu'une tel chose n'ait à ce reproduire en aucun autre pays, sauf si bien sur la chose est légitimé par un quelconque comportement tyrannique.

Au nom de notre futur entente, je vous prie d'accepté Sire les salutations du peuple Daearien.

Fait à Ost Silivren
le quinze Mai de l'an Quinze cents onze (deux milles onze).


mMandran ion
bBrethas
eElbereth


Pour le Consul,
Elvan Rándel, secrétaire
[i]rRándel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Missive à l'Empereur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monologue de l’Empereur Jacques 1er à nos contemporains
» Douce Missive... [Shaelyss]
» Napoléon Bonaparte, Empereur des Français
» Missive de la Guilde Saint-Martin
» Missive pour l'Intendant d'Oësgard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Grand-Électorat de l'Empire :: Bureau Premier-
Sauter vers: