L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [RP2] Le Prince d'Eslagne au chevet de l'Empire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ismarkus d'Eslagne (†)

avatar

Nombre de messages : 2318
Age : 70
Date d'inscription : 01/05/2006

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: [RP2] Le Prince d'Eslagne au chevet de l'Empire ?    Mer 29 Déc - 6:02

Depuis l'attentat raté - pour partie -, perpétré contre le Préfet du Bélière-et-Lande un mois auparavant, Son Altesse Ismarkus d'Eslagne n'avait fait aucun commentaire et n'avais pris aucune position sur le conflit naissant entre les groupes indépendantistes voire nationalistes et l'Etat central, représenté dans la région par le Vice-ministre de l'Intérieur, le Sieur Tancrède Batignoles.

En son Palais d'été situé non loin de Sainte-Lucie, le Prince vaquait donc à ses occupations, semblant attendre de voir dans quel sens le vent soufflerait pour y mener sa barque et ainsi être sûr de ne pas se retrouver léser. Il avait renvoyé sa Cour depuis bien longtemps, demeurant chez lui comme un homme épuisé cherchant le repos et la quiétude servi par les quelques domestiques qui lui étaient restés fidèles. Il en avait ainsi profité pour s'arrêter et réfléchir sur son avenir, qu'il savait compromis par l'âge ; il s'était donc questionné sur la meilleure façon de céder son titre à ses successeurs, ne souhaitant pas agir contre leurs intérêts à eux.
Entre les soulèvements populaires et sa prise de décision, plus de quarante jours s'étaient écoulés, autant de temps perdu laissant les malfrats faire leur basse besogne et rabrouant ainsi le petit peuple attendant la protection qu'était censé lui garantir le Prince d'Eslagne. Personne n'avait sollicité d'entretien avec Son Altesse Ismarkus, comme s'il était considéré comme un pion hors de l'échiquier.

Se rappelant ses meilleures heures, il se souvint de sa luttes aux côtés de celui qui serait couronné Empereur et du pacte qu'ils avaient scellé ensemble ; se secourir quoiqu'il advienne.
Fondamentalement, la situation exigeait que la noblesse d'Eslagne s'éveille et défende l'Empire, ne serait-ce que par sursaut d'orgueil. Depuis plusieurs mois, la plèbe avait pris le dessus, congédiant l'un des plus puissants réseaux nabelniste comme un simple valet sans importance.

Imaginant les terres qu'il souhaiterait que son fils reprenne, Ismarkus comprit qu'il était impensable de ne rien faire et d'ainsi cautionner le soulèvement populaire et les crimes perpétrés par quelques bandits de grands chemins profitant de la misère humaine pour assouvir leurs plus bas instincts.
Alors qu'il se promenait dans son jardin, humant les bourgeons des cerisiers et autres arbres fruitiers, il appela à lui ses domestiques et leur ordonna plusieurs consignes, à commencer par rappeler à lui ses plus fidèles amis et alliés ainsi que ses proches. Bien que ne pouvant jouir d'une armée personnelle - seule la Légion étant reconnue - il demanda que sa garde soit renforcée de six cents hommes qui seraient payés sur ses rentes, indiquant ne vouloir que de bons zorthodoxes sachant lire et écrire et que renseignement de leur personne soit fait afin de s'assurer qu'ils proviennent d'une bonne famille et n'ourdissent pas en secret un complot à la solde de quelque groupuscule nationaliste.

Prescrivant encore quelques consignes, il fit venir à lui un servant auquel il demanda d'écrire sous sa dictée une lettre à l'Empereur. Celle-ci aurait pour but de réaffirmer sa loyauté et l'assurer de sa participation à la pacification de la région en traquant les corrompus et les traîtres :




Lettre de Son Altesse le Prince d'Eslagne à Sa Majesté Impériale & Royale Nabelnine Ier de Temararien a écrit:



DE Son Altesse le Prince Ismarkus d'Eslagne,


A Sa Grandissime Majesté Impériale et Royale Nabelnine Ier,
César Democrator, Empereur des Belondaures par la Grâce des Dieux,
Roi d'Alaïenie, etc.



Votre Majesté,

Comme vous le savez, la situation en Eslagne ne cesse d'empirer, nombre d'exactions ayant lieu depuis que l'attentat contre la personne du Préfet Antoine Villier, sans que l'envoi de forces loyales à Votre Couronne et à l'Empire ne parvienne à endiguer ce fléau indigne de zorthodoxes, de belondaures.

J'entends ainsi vous affirmer par le présent courrier ma plus sincère loyauté et dévotion et j'agirai selon vos instructions, en conduisant vos troupes afin de rétablir l'ordre et la justice ou bien alors en taisant ma participation à la répression et en tentant une médiation avec les insurgés.

Cette bataille sera sûrement ma dernière auprès de vous, Majesté, l'épuisement et la mélancolie commençant à prendre le pas sur ma témérité et ma vigueur.

Je vous présente mes plus respectueux hommages et soyez assurée, votre Majesté, de ma pleine et entière dévotion,


Fait au Palais de Brévine, le Alaïdine 8 Grenel 2712

Son Altesse le Prince Ismarkus d'Eslagne,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ismarkus d'Eslagne (†)

avatar

Nombre de messages : 2318
Age : 70
Date d'inscription : 01/05/2006

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: Re: [RP2] Le Prince d'Eslagne au chevet de l'Empire ?    Ven 31 Déc - 14:07

Quelques jours après avoir envoyé sa missive à Sa Majesté L'Empereur, Son Altesse le Maréchal et Prince Ismarkus Oneilli d'Eslagne reçut d'un courtier impérial la réponse tant attendue d'Elbêröhnit.

Spoiler:
 

Il s'empressa donc de l'ouvrir et déchanta dès les premières lignes devant le refus poli de l'Empereur de le voir intervenir en tant que Prince d'Eslagne ; la noblesse d'Empire empêchait bien naturellement les titulaires de titre de gérer les terres comme leur fief, mais la puissance des réseaux d'information du vieux Maréchal n'était pas à sous-estimer, il espérait que l'Empereur s'en doute. Peut-être payait-il pour son mutisme ou son inaction ? peut-être payait-il pour toutes ses erreurs au cours de ces dernières années qui avaient fait perdre à l'Eslagne tout ce qu'elle avait gagné avec l'Empire.

Ismarkus alla jusqu'à son bureau et s'installa dans son fauteuil, et chercha un peu perdu son plumier, son encore et du papier. Au cours des derniers jours, il avait été informé de choses qui intéresseraient sûrement le Vice-ministre de l'intérieur et souhaitait l'en faire profiter, que son intervention, fusse-t-elle secrète, serve la cause impériale.


Lettre de Son Altesse le Prince d'Eslagne au Sieur Tancrède Batignoles, Vice-ministre de l'Intérieur a écrit:



DE Son Altesse le Prince Ismarkus d'Eslagne,


Au Sieur Tancrède Batignoles,
Vice-ministre de l'Intérieur, chargé provisoirement de l'administration de l'Eslagne



Cher Monsieur,

Je vous bien de bien vouloir excuser mon silence jusqu'à ce jour, de ne pas avoir pris la peine de vous recevoir en mon domaine ou dans mes appartements benelinois, mais l'âge venant, j'ai préférer laisser des hommes encore jeunes et charismatiques prendre les décisions qui s'imposaient. Au vu de votre bilan au cours de ce dernier mois, il semble que votre travail soit efficace et nous permette bientôt de parvenir à nos fins sur les indépendantistes et les nationalistes eslagnais qui gangrènent cette si belle région.

Afin de vous aider dans votre travail, j'ai sollicité de proches pour qu'ils me renseignent sur les questions qui nous intéressent aujourd'hui. J'ai donc obtenu de source sûre la tanière de plusieurs bandes qui sévissent autour de Beneline ainsi que le nombre d'hommes dont ils disposent, ce qui vous permettra de porter un coup au moral à ces lâches et infidèles traîtres qu'il convient de pendre haut-et-court.

  • A Beneline même, plusieurs bandes agissent en toute impunité. La première réside dans un hôtel particulier appartenant à feu le Marquis de Hyacintine et est composée d'une trentaine d'hommes bien armés et volant les commerçants en l'échange de la protection de leur affaire ; la deuxième se situe dans le quartier des Halles et à pignon sur rue, elle vend de la maroquinerie rue Zaint-Gignac, il y a une cache d'armes ainsi que de l'argent qui sert à payer de l'équipement et les hommes ; la troisième bande est sur le port et dépouille les embarcations de leurs marchandises, elle s'appelle Los Viligentes mais il m'a été impossible de savoir où elle se réfugiait.
  • A Ennen, à vingt kilomètres de Beneline, une ferme qui se trouve juste après le relais de poste du village abrite dix-huit bandits ; ils ont pour habitude de s'attaquer aux marchands sur les routes et de piller les granges des alentours, faisant chanter les villageois en leur promettant la mort s'ils venaient à parler.
  • A Port-Courile, une bande a pris place dans l'ancien entrepôt des sels, elle est composée de près d'une soixante d'hommes qui sévissent dans la zone et profitent de la corruption de la police locale pour procéder à du recel chez un marchand de meubles dans la vieille-ville, près du marché aux fleurs et qui a pour nom : Santos Marjos.
  • A Vielzoncie, sur la route de Sainte-Lucie, deux groupes de bandits se cachent : le premier loge dans une échoppe du nom évocateur du Frappe-maraud et est composé de huit à dix individus ; le second a trouvé refuge dans une maison abandonnée non loin de la paroisse, l'abbé vous informera mais sachez qu'ils comptent plus ou moins vingt hommes.


On m'a aussi rapporté qu'un certain Salazar Otis ou Ortis, chef d'une puissante bande, entrevoyait d'attaquer Beneline d'ici peu et de soulever les légions en place. Il pourrait compter sur la réunion de nombreuses autres bandes pour être sûr d'atteindre son but.

Il me semble donc avisé d'agir le plus tôt possible pour leur montrer que votre politique fonctionne et qu'ils ne récupéreront jamais l'Eslagne. S'il est permis de vous donner d'autres indications, je le ferai avec grand plaisir.

Je vous souhaite bonne chance pour votre entreprise et sachez que j'ai décidé de constituer une garde de près de six cents hommes que je payerai de ma rente afin de garantir la sécurité de mes terres et leurs alentours face à des voyous ; garde qui sera décomposée sitôt les meneurs arrêtés, jugés et exécutés !

Je vous prie, Cher Monsieur, de l'assurance de mes plus respectueuses salutations,


Fait au Palais de Brévine, le Ismarkine 16 Grenel 2712

Son Altesse le Prince Ismarkus d'Eslagne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tancrede Batignoles
Parti ultra-impérialiste du Belondor
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 50
Localisation : Elbêröhnit
Date d'inscription : 11/09/2009

Notoriété
Tendance politique: Ultra-impérialiste

MessageSujet: Re: [RP2] Le Prince d'Eslagne au chevet de l'Empire ?    Sam 1 Jan - 13:02

Tancréde installé à son habitude devant son bureau reçut La lettre de Son Altesse Princière, il choisit de lui répondre avec des mots choisis et avec un tact certain:

Citation :
Sieur Tancrède Batignoles,
Vice-ministre de l'Intérieur,
en charge provisoirement de l'administration de l'Eslagne

à Son Altesse le Prince Ismarkus d'Eslagne,



Votre Altesse le Prince,

J'accuse par la présente bonne réception de votre courrier en date du 16 Grenel et vous affirme ma volonté inébranlable et indéfectible de remettre l'autorité de Sa Majesté l'Empereur en ce pays .
Je vous remercie pour ces informations plus que nécéssaires pour l'avancée vers une normalisation de la paix en Eslagne.

Croyez, Votre Altesse le Prince, en mes cordiales salutations


T. Batignoles

_________________
Son Excellence Tancrède Batignoles
Président-Fondateur du Parti Ultra-Impérialiste du Belondor
Sous-Préfet de l'Agglomération d'Origodes
Maire de la Commune d'Origodes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laurasie.forumactif.org
Tancrede Batignoles
Parti ultra-impérialiste du Belondor
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 50
Localisation : Elbêröhnit
Date d'inscription : 11/09/2009

Notoriété
Tendance politique: Ultra-impérialiste

MessageSujet: Re: [RP2] Le Prince d'Eslagne au chevet de l'Empire ?    Dim 2 Jan - 2:45

Suite aux informations du Princez d'Eslagne tancréde fut heureux, car enfin il allait pouvoir frapper un grand coup chez ces insurgés. Bien sur il fallait agir rapidement donc la journée quui allait suivre l'attaque à Beneline pour commencer il fit une réunion extraoridnaire, afin d'ébaucher un plan pour l'attaque.

Celle-ci devait se dérouler de nuit afin d'avoir l'atout de la surprise et dans tous les endrits indiqués par le Prince. L'une des offensives se déroulera donc dans l'hotel particulier de l'ancien Marquis de Hyacintine, une autre dans la boutique de maroquinerie et enfin la dernière dans le port . Deux cent hommes furent dépéchés pour chacune des offensives afin de s'assurer d'une supériorité stratégique.

Le début des opérations fut fixé à trois heures ce matin là tout fut prêt pour passer à l'action.

_________________
Son Excellence Tancrède Batignoles
Président-Fondateur du Parti Ultra-Impérialiste du Belondor
Sous-Préfet de l'Agglomération d'Origodes
Maire de la Commune d'Origodes


Dernière édition par Tancrede Batignoles le Dim 2 Jan - 3:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laurasie.forumactif.org
Tancrede Batignoles
Parti ultra-impérialiste du Belondor
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 50
Localisation : Elbêröhnit
Date d'inscription : 11/09/2009

Notoriété
Tendance politique: Ultra-impérialiste

MessageSujet: Re: [RP2] Le Prince d'Eslagne au chevet de l'Empire ?    Dim 2 Jan - 3:19

A l'heure prévue donc, la troupe armée s'engouffra dans la maroquinerie endormie , la troupe cassant les vitrines du magasin pour débusquer les armes et l'argent . Dans ce vacarme, les habitants de la rue Zaint-Gignac et tout le quartier des Halles fut réveillé, les soldats voyaient s'allumer des lumières, et par dessus les fenetres de leurs maisons s'interrogeait sur ce qu'il se pouvait bien se passer dans la maroquinerie et des gens s'aggroupaient devant la maroquinerie.

Tancréde entrait dans le magasin et devant lui le marchand, son épouse et ses jeunes enfants ne comprenaient rien à ce qu'il se passait ou faisaient expres de ne rien comprendre, alors Tancréde s'assis devant le comptoir et devant lui etaient postés les traitres entourés d'une bonne garde et il prit la parole.

- An nom de Sa Majesté l'Empereur des Belondaures Nabelnine Ier vous êtes en etat d'arrestation pour atteinte à la Sureté de l'Etat, Complot, et conspiration contre sa Majesté l'Empereur. Reconnaisez-vous les faits?

A ces mots la femme se jeta aux pieds de Tancréde en pleurant et gémissant

- S'il vous plait Monsieur ayez- pitié

Sur ceux un officier de police revint et demanda à Tancréde de venir avec lui à la cave. Enfin la cache fut trouvée dans celle-ci de l'argent plus de 50 000 SB et une multitude d'armes. Remontant vers le rez-de-chaussée, il se reassoit et la femme se rejeta à ses pieds

- Pitié Monsieur

Dans une geste de fureur il frappa la femme et laissa echapper un

- Ta geule salope

Tancréde serra les poings et se ressigna à donner une sentence

-An nom de Sa Majesté l'Empereur des Belondaures Nabelnine Ier vous êtes reconnus coupable des faits qui vous sont reprochés, en conséquence nous vous condamnnons à mort, à la confiscation de vos bien au profit de l'Empire, la sentence est applicable immédiatement.

C'est dans des pleurs et des cris que les jeunes enfants furent séparés de leurs parents et conduits dans un orphelinat, les parents quant à eux furent pendus à la devanture de leur magasin. Tous leurs biens et produits de maroquinerie furent confisqués et mis dans une charette, et emmenés à la Prefecture. Les vitirnes furent cassées le sol défoncé afin que personne ne puisse y loger, les meubles brisés, et à côté des deux corps qui pendouillaient à la devanture fut mit une inscription :

Citation :
Ces deux traitres eslagnais ont trahi l'Empereur et l'Empire
ils en subissent le chatiment
Il est désormais interdit de loger dans cette maison, et interdit de faire du commerce dans ce magasin sous peine de subir la même sanction

Prefecture du Belière et Lande

_________________
Son Excellence Tancrède Batignoles
Président-Fondateur du Parti Ultra-Impérialiste du Belondor
Sous-Préfet de l'Agglomération d'Origodes
Maire de la Commune d'Origodes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laurasie.forumactif.org
Tancrede Batignoles
Parti ultra-impérialiste du Belondor
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 50
Localisation : Elbêröhnit
Date d'inscription : 11/09/2009

Notoriété
Tendance politique: Ultra-impérialiste

MessageSujet: Re: [RP2] Le Prince d'Eslagne au chevet de l'Empire ?    Dim 2 Jan - 4:18

Parallèlementn à l'opération qui se déroulait à la Maroquinerie dans le quartier des Halles, deux autres opérations conjointes débutkaient: l'une à l'ancien hotel particulier du Marquis de Hyacintine et l'autre au port.

Les troupes furent installées tout autour de l'Hotel particulier afin d'en bloquer toutes les issues. Deux pièces d'artilleries furent montées et mise en place devant l'entrée de l'hotel. A 3 heures précise les bouches à feu vomissaient leurs charges sur l'entrée de l'hotel. Les rebelles furent reveillés en sursaut en entendant les tonnement des canons. Les troupes impériales s'engrouffrant dans la brêche faite par les canons investissaient l'hotel particulier. Le nettoyage de l'hotel commenca et chaque pièce fut l'occasion pour les rebelles d'escarmouches, mais sous le nombre, et les rebelles submergés et acculés s'enfermèrent finalement dans une dépendance de l'hotel. Les deux pièces d'artilleries furent installées devant la dépendance et un feu intensif débuta. Aprés dix minutes de bombardement il ne resta que ruine du batiment et amoncellement de bras, de jambes et corps disloqués. Le bilan fut de quarante rebelles morts quant à nous nous essuyames des pertes plutot légères 5 morts 20 blessés.

_________________
Son Excellence Tancrède Batignoles
Président-Fondateur du Parti Ultra-Impérialiste du Belondor
Sous-Préfet de l'Agglomération d'Origodes
Maire de la Commune d'Origodes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laurasie.forumactif.org
Tancrede Batignoles
Parti ultra-impérialiste du Belondor
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 50
Localisation : Elbêröhnit
Date d'inscription : 11/09/2009

Notoriété
Tendance politique: Ultra-impérialiste

MessageSujet: Re: [RP2] Le Prince d'Eslagne au chevet de l'Empire ?    Mer 12 Jan - 13:59

Il ne restait plus qu'a s'occuper a Beneline du groupe du port. Pour cela, Tancréde prit d'énormes précautions. Celles-ci consistèrent à prendre beaucoup d'information sur ce dernier groupe, ses actions, le lieu du regroupement etc....

Au bout d'une quinzaine de jours d'investigation, Tancréde savait tout sur ce groupe, les nom de ceux qui le composait, leurs adresses, les idées politiques, si certains avaient des maitresses et bien d'autres renseignements dont la quantité et les objets contenus dans l'entrepot.

En effet cet entrepot était un lieu de stockage temporaire afin de regrouper les denrées et autres matières extorquées afin de les revendre dans un marché noir à des prix exorbitant et ainsi par conséquent se faire une bonne marge de bénéfices. Les achats, et le marché noir ne se faisait pas bien sur à l'entrepot mais dans un tripot sordide "la chatte sur un toit brulant" ou les rebelles se regroupaient. ces échanges se faisaient dans les arrières salles du tripot.

Au milieu de la nuit, le dit entrepot fut encerclé par plusieurs centaines d'hommes. L'assaut fut lancé. Les coups de feu jaillirent de tout sens mais le nombres faisant et acculés les rebelles se rendirent, malgré de nombreux morts de notre côté mais aussi du côté des eslagnais.

Tancréde s'approcha des rebelles attachés les mains dans le dos et Tancréde se mit à lire :

Citation :
An nom de Sa Majesté l'Empereur des Belondaures Nabelnine Ier vous êtes reconnus coupable des faits qui vous sont reprochés, en conséquence nous vous condamnnons à mort, à la confiscation de vos bien au profit de l'Empire, la sentence est applicable immédiatement.

au quatre coins du port des potences improvisées furent mises en place et les exécutions commencérent à l'aube, en tout cinquante corps inertes balancaient au bout des cordes.

le matin même le sort du tripot fut scellé, il fut encerclé, les propriétaires subirent le sort de ceux du port et avec eux dix rebelles eslagnais furent pendus.

Ainsi donc Beneline pouvait enfin retrouver son calme la rebellion eslagnaise à beneline était terminée par de trés lourdes pertes pour eux.

_________________
Son Excellence Tancrède Batignoles
Président-Fondateur du Parti Ultra-Impérialiste du Belondor
Sous-Préfet de l'Agglomération d'Origodes
Maire de la Commune d'Origodes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laurasie.forumactif.org
Tancrede Batignoles
Parti ultra-impérialiste du Belondor
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 50
Localisation : Elbêröhnit
Date d'inscription : 11/09/2009

Notoriété
Tendance politique: Ultra-impérialiste

MessageSujet: Re: [RP2] Le Prince d'Eslagne au chevet de l'Empire ?    Jeu 13 Jan - 11:30

Maintenant que Beneline fut libérée des rebelles il fallait s'occuper de ses alentours. A Ennen, à une vingtaine de kilometres de Beneline, il y avait une petite ferme qui ne payait pas de mine assez discrete dans le bocage cachée par quelques futaies, cette frme se trouvait donc apres un relais de poste de ce village.

Durant une semaine, les informations fut prises sur les propriétaires et ceux qui logeait dans cette fermette.

La semaine finissant il fallait quelques jours afin de consulter les informations et les classer de facon pertinente afin de faire un plan d'action valable.

la semaine suivante, avec l'aide de forces policières importantes, au petit matin, la fermette fut encerclée et les forces entrèrent dans la fermete prenant sur le vif les occupants. Ils furent rassemblés dans la plus grande pièce de la ferme pour prendre les identités des personnes et les temps que les hommes fouillent les lieux.

Les fouilles dura pas moins d'une heure, et les produits et les armes qui furent trouvés furent rassemblés. Les vingt deux personnes furent attachées les unes aux autres et jetés violemment au dehors de la ferme tandis que les hommes faisaient rouler à l'intérieur de la ferme des tonneaux de poudre noire., une trainée fut laissée au dehors et Tancréde eu le privilège de mettre le feu. Tout les militaires coururent se mettre à l'abris dans les futaies et dans une immense explosion, la fermette disparue dans un gros nuage de poussière, et quand le nuage se dissipa, il ne resta plus rien de la ferme. Les animaux de la ferme furent abbatus et laissés sur place .

Tancréde s'approcha des prisonniers et les fixa sur leurs sorts;

Citation :
An nom de Sa Majesté l'Empereur des Belondaures Nabelnine Ier vous êtes reconnus coupable des faits qui vous sont reprochés, en conséquence nous vous condamnnons à mort, la sentence est applicable immédiatement.

Au milieu de matinée un arbre fut choisi et les pendaisons commencèrent aussitôt.
Peu aprés la fin de matinée tout était fini, l'arbre fut garni de corps pendouillant à des branches. Telle fut la sentence des conspirateurs et des traitres.

_________________
Son Excellence Tancrède Batignoles
Président-Fondateur du Parti Ultra-Impérialiste du Belondor
Sous-Préfet de l'Agglomération d'Origodes
Maire de la Commune d'Origodes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laurasie.forumactif.org
Le Peuple du Belondor

avatar

Nombre de messages : 77
Age : 77
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: [RP2] Le Prince d'Eslagne au chevet de l'Empire ?    Sam 15 Jan - 8:25

En ce 20 Grenel 2712, le Vice-Ministre de l'Intérieur Tancrède Batignoles avait frappé un grand coup contre l'Armée nationale eslagnaise (ANE), en éliminant nombre de ses membres, notamment par des exécutions sommaires sans procès. En réalité, le mouvement, bien que gravement endommagé sur le coup, n'était pas décapité... C'était même exactement l'inverse. En effet, la vigueur de la répression effectuée par le Vice-Ministre avait choqué jusqu'aux plus modérés des autonomistes. Et bien qu'une grande partie était effrayée par ce qu'ils considéraient réellement comme une monstruosité, voyant désormais dans l'Empire et dans le Belondor un oppresseur, comme les plus fervents indépendantistes, n'osait donc passer le cap de l'engagement dans la lutte armée, plusieurs autres centaines l'osaient eux.

C'est ainsi qu'à la fin de Grenel, tout le le mouvement, toute l'Armée nationale eslagnaise, avait été reconstitué en nombre, voire même avait désormais plus de membres qu'au début du mois. Quant à la population de Beneline, choquée, outrée, elle s'était totalement détachée du régime désormais, et ne souhaitait et n'attendait plus qu'une chose : l'étincelle qui amènerait la victoire des indépendantistes. Celle-ci viendrait, lorsque le Peuple apprendrait la chute de Nabelnine Ier. Et l'indépendance serait alors proclamée. Mais personne n'en savait rien encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP2] Le Prince d'Eslagne au chevet de l'Empire ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP2] Le Prince d'Eslagne au chevet de l'Empire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heltherhegot va au chevet de sa mère blésser au combat.
» Brésiliens et l'université Quisqueya au chevet du Bel-Air
» L'OEA tarde à se mettre au chevet du processus électoral haïtien
» Le Canard...
» CASTRO AU CHEVET DE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET DE LA GAUCHE REACTIONAIRE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Département du Bélière-et-Lande-
Sauter vers: