L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une fuite... en avant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etzel de Varsalance
Parti impérial démocrate


Nombre de messages : 947
Age : 39
Localisation : Elbêröhnit / Varsalance
Date d'inscription : 20/02/2008

Notoriété
Tendance politique: Démocrate-impérialiste

MessageSujet: Une fuite... en avant ?   Ven 12 Nov - 7:05

Des cris, des râles, des complaintes. Depuis plusieurs minutes, le Palais Impérial semblait être l’Antichambre des Enfers. La frayeur et la rage se mêlaient au milieu d’un brouhaha indescriptible dont personne ne cherchait à comprendre le sens ; et pour cause… il fallait faire vite !

Le Chancelier de Leurs Majestés Impériale pressait le pas, talonné par des Gendarmes, anciens de la Garde Impériale, qui, sabre au clair et pistolet chargé de poudre et de plomb, lui ordonnaient de passer par une succession de halls, de couloirs et de pièces qu’il utilisait depuis des années sans les reconnaître aujourd’hui. Les six hommes étaient à l’affût, tels des animaux traqués par un prédateur prêt à tuer dès que l’opportunité se présenterait.

Soudain, au détour d’un salon, un coup de feu retentit quelque part dans le Palais, accompagné d’un macabre écho. S’ensuivit presqu’immédiatement une succession de litanies psalmodiées par les fidèles du Malin appelant au meurtre et à la vengance. La peur au ventre, se sentant sur sa fin, Son Excellence de Varsalance se mit alors à courir aussi vite qu’il put, accompagné par ses gardiens. Ils longeaient une galerie, fuyant vers les écuries dans l’espoir que les insurgés n’aient pas encore eu le temps de s’y rendre.

Les jardins étaient immenses, heureusement ! A plusieurs centaines de mètres, une masse compacte allait et venait. Les piques étaient brandies et les flambeaux tournoyaient. Il leur sembla voir la Garde Impériale opposer une résistance, sans en être certain, mais il était trop tard ; pauvres fous ! Abrités dans les Ecuries de l’Empereur, Etzel et les Gendarmes jetèrent les selles sur les premières montures venues et se tinrent prêts. Dès que le dernier mit le pied à l’étrier, ils s’élancèrent au galop, fondant sur les grilles arrières du Palais, moins usitées et bien moins connues du peuple.

Forçant sur la bride et éperonnant avec une brutalité rare leurs destriers, ils quittèrent la ville en dix minutes seulement.

Quelques peu rassurés par le fait de ne pas avoir été poursuivis, les cavaliers firent une halte au milieu d’un champ de céréales, quelques minutes plus tard, entre deux villes de banlieue, seules les têtes des cavaliers arrivant à la hauteur des épis. Au milieu du silence, ils reprirent leur esprit, laissant les bêtes reprendre leur souffle.

« Comment a-t-on pu en arriver là ? »

Toutes les têtes se tournèrent vers l’un des Gendarmes, dont les mots avaient eu un mal inouï à quitter sa gorgé presque étranglée par la peur et l’incompréhension. Faisant preuve d’une lucidité déconcertant, le Chancelier de Leurs Majestés Impériales répondit en tant que Ministre de l’Echiquier et de l'Intérieur, comme si souhaitait lui aussi se convaincre.

« Laissez un conflit régional durer, le prix des principales denrées augmenter, ajouter à ça l’effondrement d’un énième immeuble recouvrant une dizaine d’ouvriers, au milieu d’une situation politique délicate et vous obtiendrez les événements d’aujourd’hui. J’espère simplement qu’ils ont pu s’en sortir… »

Ils ? Bien que leur nom n’ait nullement été révélé, il s’agissait évidemment de la Famille Impériale, des membres du Gouvernement et les proches de la Couronne.

Pour l’heure il fallait impérativement rallier Villeneuve-sur-Grulée, ville située à quinze kilomètres d’Elbêröhnit et où étaient stationnées les légions XIX, XX et XXXIX. Puis il faudrait reprendre la Capitale et asseoir de nouveau la puissance de l’Empereur, même si pour ça, il faudrait faire tuer des milliers d’opposants au régime.

_________________
SON EXCELLENCE LE DUC D'EMPIRE ETZEL ITO DE VARSALANCE
Second Duc de Varsalance
Archichancelier d'Empire
Sénateur
Conseiller d'État
Sous-Préfet de l'Agglomération de Varsalance
Maire de Varsalance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une fuite... en avant ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fuite vers l'avant.[Margouille]
» Le sondage de Brides ou fuite en avant !
» Fuite en avant. + Olivia.
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Cabinet de Sa Majesté l'Empereur-
Sauter vers: