L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Annonce surprise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feu Sa Majesté l'Empereur



Nombre de messages : 7158
Age : 27
Localisation : Palais Ceronine II, Elbêröhnit
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Annonce surprise   Dim 18 Jan - 2:05

L'Empereur avait longuement réfléchit à tout cela. Oui, la décision qu'il venait de prendre était indubitablement la meilleure pour le Belondor, les Belondaures et son Gouvernement. En effet, il devait sentir, savoir, toucher au plus près cette opinion nationale, ce Peuple. Beaucoup des conseillers, des membres de son entourage lui disaient bien que c'était une perte de temps, qu'il fallait plutôt réaliser ce que voulaient les "élites" de la Nation, eux, futurs dirigeants afin d'assurer la sauvegarde du régime ; que l'on ferait mieux de se mettre à travailler des dossiers afin der éaliser ceci. L'Empereur savait bien que non, que le plus important était le Peuple avant tout. Cela n'empêcherait pas ces mêmes gens de lui soutenir le contraire. Finalement, le Duc Caulaincen de Beneline fit par arriver. Celui-ci s'inclina protocolairement en rentrant dans le cabinet impérial. L'Empereur le regarda cinq secondes sans rien dire. Cet homme, au départ simple avocat, simple juriste, s'était engagé très tôt chez les "bleus", dans la Résistance aux "rouges" merksistes-luninistes. Il avait été récompensé par un titre de noblesse, celui de Duc de Beneline (titre non détenu depuis la Grande Révolution, l'ancienne famille étant dété entièrement décapitée). Puis il avait progressivement gravi les échelons jusqu'à devenir Ministre d'Etat désormais. Mais aujourd'hui nous étions le 25 Constantine 2708. Les belles heures de la "dictature de salut public" étaient passées. Il fallait réformer, il fallait libéraliser, oui... cela semblait nécessaire et inévitable. Il fallait aussi prévoir l'avenir. L'Empereur invita son vieil ami à s'asseoir et commença à parler :

- Beneline... les temps sont rudes vous le savez. Nous avons connu des difficultés, des échecs, qui ont tempéré nos immenses succès. Car nous avons plus de succès que de défaites c'est un fait. Mais quoi ! Les gens ne retiennent que ces dernières malheureusement, il faut faire avec...

L'Empereur voyait bien que Beneline restait opposé à une libéralisation...

- Mais voyons Beneline ! Vous savez aussi bien que moi que c'est impossible et irréalisable ! Les gens évoluents, les moeurs évoluent. Les Belondaures savent qu'un gouvernement fort, un régime puissant avec un exécutif indépendant, autoritaire et respecté est nécessaire à la Nation si elle souhaite conserver son indépendance, sa grandeur, son efficacité... mais ils veulent désormais des libertés, des progrès en ce sens. L'ordre, l'autorité, la religion, j'en réponds aisément. Le progrès social visiblement pas suffisament étant donné les progrès des radicaux et socialistes... La liberté ? Certes pas, je suis vu comme un tyran par certains qui tente de mobiliser tous les pouvoirs à son profit... ils n'ont pas compris que je ne souhaitais que servir le Belondor.

Il se leva, puis revenant vers Beneline, il lui posa la main sur l'épaule :

- Le Gouvernement est condamné vous le savez, l'on veut voir de nouvelles têtes. Oh ! Certes, à des postes comme celui de Ministre du Trésor, le Comte de Rex Civit pourra bien rester et les Sieurs Sinfonien et de Varsalance sont vus comme suffisament nouveaux et libéraux pour rester en fonction.

Beneline baissa la tête comprenant :

- Oui... mon vieil ami... c'est vous qui êtes condamné. Tôt ou tard il vous faudra céder la place. Oh pas tout de suite ! J'ai encore besoin de vous et je n'ai confiance qu'en vous pour mener à bien ces réformes... mais dans le futur, vous serrez obligé de partir.

L'Empereur se rassit à son bureau et termina :

- Je vais aller faire une tournée en province. Je vous demande de l'organiser convenablement d'ici là. Sans chichis, je veux connaître le véritable sentiment du pays à mon égard. Je vous donne deux semaines au maximum pour organiser ceci. Et enfin, je vous confirme mon intention de nommer le républicain socialiste, Antonius Gainotus, au Conseil d'Etat. Certes, il est contre l'Empire. Mais il ne refusera pas une telle proposition. De plus, j'ai toujours affirmé vouloir réaliser l'Union nationale. Celle-ci s'est en partie réalisée car les mouvements d'opposition étaient très faibles. Il est donc temps de l'élargir à des courants d'opinions qui montent en puissance désormais.
Vous pouvez vous retirer Beneline.

_________________
SA GRANDISSIME MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE NABELNINE Ier (†)
César Democrator
Empereur des Belondaures par la Grâce des Dieux et la volonté nationale
Roi d'Alaïenie
Roi d'Ismarkie
Protecteur de la Nouvelle-Argentorate
Deux-cents soixante-deuxième descendant de Kalamanine
Lâchement assassiné le 8 Nabelnine 2712 à sept heures sept du matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-belondor.actifforum.com/
 
Annonce surprise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.
» Surprise !!! (D'un homme commençant par Cu et finissant par Dy ?!?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Cabinet de Sa Majesté l'Empereur-
Sauter vers: