L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rue du Fribourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kratos Largan



Nombre de messages : 12
Age : 27
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Rue du Fribourg   Ven 2 Jan - 4:37

Une petite maison, presque rudimentaire, dans un des quartiers les moins apprécie par ce qu'on nommait la haute société de la ville. Un jeune homme, membre du clergé qui se penche vers la fin d'une soirée sur l'écriture d'un texte. Voila la situation que vous êtes confrontés en tant que lecteur de l'histoire d'un jeune homme qu'on dit sans importance. Ce jeune homme, nommé Kratos par les intimes et Largan par ceux qui ne le connaissait moins bien, s'adonne à l'écriture d'un texte que beaucoup jugerait sans importance, sans intérêt et qui peut être l'est, ou ne l'est pas, ceci est à l'histoire de décider. Il écrit ce texte, depuis déjà quelques jours il se penche sur lui, écrivant, toujours écrivant comme si la seule nourriture qu'il aurait besoin serait le bruit d'une plume sillonnant des feuilles de gauche à droite, d'en haut en bas. A un temps, dans un pays où toute action se fait rare, où on se décide à l'immobilisme que ceci soit en politique ou en religion, ce jeune homme écrit pour dire ce qu'il pense. Dire ce qu'il juge comme l'état parfait comme le firent beaucoup avant lui. Peut être que sa théorie est fausse, folle et sans importance comme le furent nombreuses avant celle-ci, mais peut être que ceci n'est pas le cas et que sa théorie comporte quelque chose de nouveau et d'intéressant.

Fait est que dans un pays où le chef religieux s'adonne à un immobilisme égal aux montages, dans un pays qui est au bord des dominions zorthodoxes et ainsi oublier à son sort sans que quelqu'un se préoccupe de lui qu'il vaut mieux écrire des fausses choses que de ne rien écrire. C'est pour ceci qu'il écrit ce jeune homme et les dieux savent ce qui en adviendra de ce qu'il écrit.

A la lueur du matin, notre cher Kratos met sa plume de côté, se lève et s'étire pour réveiller les muscles épuisés. S'avançant vers une fenêtre, il l'a ouvre pour regarder dans une mer de maison, aspirant une air plus ou moins fraiche d'une nouvelle journée. Il est fatigué et qui aurait pu lui en vouloir. Revenant vers la petite table qui lui servit de lieu de travail, il prend les feuilles, les roulent pour en faire qu'un et les mets dans une poche pour sortir de la chambre et descendre les vieilles marches en bois fort poussiéreuses. Il quitte ainsi le bâtiment pour se diriger vers l'imprimerie où il conte avec ferme intention publier ce qu'il venait d'écrire. Mais quel est donc ce texte mystérieux? Le voici.


Citation :
De regno deorum

De tout temps, de tout âge et de toute époque le Monde fut dirigé par deux sortes d’humains. D’un côté ceux qui furent vertueux, généreux, honorables et croyants et d’un autre ceux qui ne le furent point, bref, les vils, misérables, stupides et faux dévots alias les hérétiques.

Il est de toute façon évident que seul ceux qui sont en relation harmonique avec la Trinité, peuvent être apte de faire partie de la première catégorie de dirigeants et ainsi de gouverner d’une manière sage et digne de leur fonction. Bien sûr, beaucoup de monarques croient que pour régner sagement et en harmonie avec les Trois Dieux, il leur suffit de s’octroyer du titre Monarque par la Grâce des Dieux, de faire quelques présences médiocres et hypocrites aux plus importantes cérémonies de notre Foy et aussi de caresser le poil patriarcal dans le bon sens, actions sans autre sens que s’assurer du soutien politique du propriétaire du poil caressé. Ceux-ci sont les pires ennemies de la Foy car non seulement ils la corrompent mais en plus, ils font porter le chapeau aux Trois Dieux pour leurs médiocres actions et leurs nombreux défauts. Ces monarques sont donc à renverser et à faire brûler sur la place publique pour mettre un terme à leurs actions nuisibles, qu’ils portent le titre par la Grâce des Dieux ou non. Mieux vaut avoir un roi hérétique brûlé que de devoir supporter son arrogance, ses défauts et son hypocrisie.

Maintenant il existe par chance les autres monarques qui des fois ne portent pas le titre par la Grâce des Dieux mais en sont dotés quand même. Vu que la modestie est une vertu dont un bon Monarque doit se vêtir, il est aisément compréhensible qu’il puisse avoir absence de titre mais présence de ce don divin. Ces Monarques font en partie ce que font les rois hérétiques mais pas pour servir à un but politique précis mais pour le salut de leur peuple et de leur âme, deux buts qui sont étroitement liés un avec l’autre. Ils font donc preuve d’une présence remarquable, sincère, dévouée et humble aux cérémonies de notre Foy, haïssant les manières ostentatoires, ils pratiquent les cérémonies avec une telle discrétion qu’on pourrait à maintes reprises se douter de leur présence. Etant des vrais croyants, ils n’ont rien à faire du sens du poil du Patriarche, mais se dévouent entièrement à leur peuple. Bien sûr, ils ne se réduisent pas à pratiquer la Foy, non, car ces monarques non seulement appliquent sincèrement les préceptes mais en plus leur âme est en harmonie. Fusionnant à la perfection la Trinité ils atteignent le stade d’un équilibre parfait entre la création, conservation et destruction dans l’enceinte de leur Temple. Cet équilibre divin dans leurs entrailles affecte aussi leurs réactions face aux problèmes quotidiens de leur charge. Il revient ainsi qu’ils ne se laissent pas emporter par leur rage et leurs sentiments mais gardent leurs esprits net et limpides à tout occasion pour ne pas voir leur vue voilée par des sentiments excessifs et allant contre l’équilibre de la Trinité qui règne dans leur corps. C’est ainsi que ses monarques méritent tout l’honneur, tout le respect et tout l’appui qu’un bon serviteur peut donner à son maître et tout doit être mit en place pour que leur règne soit éternel et étendu sur tous les peuples de la Terre.

Il est donc primordial de faire en sorte que les bons monarques soient au pouvoir, égal les moyens qui soient nécessaire pour ceci et qu’ils en restent même si la violence en doit être appliqués ou que des actions allant contre les bonnes mœurs doivent être utilisées. Mieux vaut pêcher pour l’établissement du règne des croyants que ne pas pêcher en laissant les êtres les plus vils prendre le commandement des peuples qui forment notre monde. Au fond, commettre momentanément des actes allant contre les préceptes avec le seul but d’en assurer leur obéissance à jamais, ne sont point des pêchés car leur but est remplit de la sagesse dont la Trinité confère aux vrais croyants. Ceci peut sembler un paradoxe mais il en est point car les Dieux apprécient ce qui est fait pour durer jusqu’aux fins des temps et désapprouvent ce qui est fait pour durer qu’un été. Ils acceptent ainsi un court mal pour assurer un bien éternel, mais haïssent un bien de courte durée conduisant à un mal infinie. La fin justifie ainsi les moyens, une fin qui n’est rien d’autre que la création du Royaume des Cieux sur Terre.

Beaucoup pourraient maintenant croire qu’avec la mise en place de bons monarques sur les trônes de l’Archipel, le Royaume des Cieux et donc le Paradis terrestre seraient également instauré. Malheureusement ceci n’est point aussi facile car jamais on pourra atteindre une harmonie terrestre tant qu’il existe plusieurs royaumes. Du fait que la Trinité est une, le Royaume des Cieux en doit être de même un seul être universel. Bien sûr, il serait vaine de croire qu’un des bons monarques pourraient instaurer ce royaume unique vu qu’une telle instauration ferait de ce monarque un roi hérétique. Il serait contraint user de tels méthodes contre les autre bons monarques que tout pardon de la part des trois Dieux seraient impossible. Il instaurera ainsi à la place du Royaume des Cieux, le Royaume du Mal, un lieu de souffrance pour toute l’humanité. Celui –ci se verra donc maitre du Monde pendant une journée avant qu’il se voit terrassé par les anges et son royaume se défaire en mille morceaux. Toutes ses actions nuisibles rendue nulles, il sera maudit jusqu’à la fin de tous les temps par toute la création pour avoir osé défier la volonté des Trois Dieux.

Il est donc aisément compréhensible que seul un homme sincère, dévoué, croyant et n’étant pas un roi puisse gouverner ce Royaume des Cieux. Cet homme logiquement ne peut être personne d’autre que le Patriarche de toute la Zorthodoxie. En tant que souverain spirituel, il n’est pas lié aux besoins d’un seul peuple, d’une idéologie, d’une nation et d’une histoire mais en tant que monarque universel il peut gouverner toutes les peuplades et toutes les terres de la meilleure manière qui soit, celle voulue par la Trinité. Il est donc logique que tous les bons rois se soumettent à lui, jurant fidélité aux Dieux pour devenir les plus humbles vassaux du Patriarche. Tout bon roi refusant de se soumettre au Patriarche pour devenir son vassal n’en est point un bon monarque mais un hérétique qui su tromper ses contemporains. Il est donc du devoir des autres bons monarques de combattre ce roi, de le renverser de son trône et de le faire périr dans des atroces souffrances pour qu’il meure comme il vivra dans l’Au-delà. C’est ainsi qu’il faudra procéder avec tous ceux qui refuseront de devenir les vassaux du Patriarche pour qu’à la fin un seul royaume existe, celui du Patriarche qui en tant que monarque terrestre instaurera le Royaume des Cieux.

Une fois l’humanité unit sous le signe du Patriarche, elle vivra une ère de paix et de prospérité qui dura jusqu’à la fin des temps. La foi et la loi un seul être, la création vivra dans un Paradis terrestre, nulle injustice aura lieu et la création apprendra à oublier le mal à jamais pour s’adonner qu’au bien et au sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.E. Mgr de Braserel



Nombre de messages : 805
Age : 30
Localisation : Palais Clémentine
Date d'inscription : 17/04/2007

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: Re: Rue du Fribourg   Ven 2 Jan - 7:39

Monseigneur Dantine envoya une lettre à l'intention de Kratos Largan, car il avait le fervant désir de rencontrer cet homme.

Citation :



Evêché De Braserel


Mon fils,

J'ai entendu beaucoup parler de vous, et j'aimerai de ce fait pouvoir vous rencontrer. J'ai une proposition à vous faire ...
Je vous attends ce samedi à 10h00 au Palais Episcopal.

Bien à vous,

Monseigneur Edmens de Magna Nabelnis.

Évêque de Braserel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rue du Fribourg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FIFA 14] SC Fribourg
» *yeux qui pétillent*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Département du Disueluve-
Sauter vers: