L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rendez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edorel Gatline (†)



Nombre de messages : 44
Age : 26
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Rendez-vous   Sam 8 Nov - 1:02

Ce jour la, il faisait un temps magnifique, mais un vent déplorable, l'hiver arrive. Gatline marchait à grandes enjambées vers le palais impérial pour son audience auprès du Premier-Consul. Celui-ci lui demanda de venir aujourd'hui même. La grille du palais était grande ouverte, les deux gardes de faction devant elle, ne manquèrent pas de se mettre au garde à vous au passage du commandant. Celui-ci porté avec lui un sac du quel dépasser des feuilles enrouler sur eux-même. Il tenait dans son bras une grande boîte, suffisamment grande pour qu'un fusil tienne dedans. Les quelques trois cents mètres qui séparer la grille du palais furent parcourue en un peu moins de deux minutes. Une fois dans le vestibule du palais. Gatline interpella un des domestiques qui faisait les cents-pas.

Vous ! Allez dire au Premier-consul que le Commandant Gatline est arriver pour son audience.

Le serviteur ne se démonta pas et alla prévenir le consul. Gatline resta dans le vestibule dans l'attente d'une réponse prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caulaincen de Beneline(†)



Nombre de messages : 391
Age : 56
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Rendez-vous   Sam 8 Nov - 4:25

Le Premier Consul, le Duc de Beneline, fut prévenu de l'arrivée du visiteur de bonne heure. En effet, il travaillait désormais au Palais Impérial... l'Hôtel Castellum était désormais quasiment vide, les ordonnances qu'il prenait étaient marquées de ce lieu alors qu'il les rédigeait depuis son bureau au Palais Impérial. La proximité avec L'Empereur facilitait les choses (Sa Majesté l'avait chargé de revigorer les institutions impériales... il militait de plus pour la suppression du poste qu'il occupait), et puis ses charges de Grand Chambellan du Palais Impérial devaient continuer à être remplies... Finalement, un des huissiers lui apprit que le jeune officier était dans l'antichambre...

- Faîtes-le entrer, dit-il d'un ton ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edorel Gatline (†)



Nombre de messages : 44
Age : 26
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Rendez-vous   Mar 18 Nov - 0:53

A un rythme lent et irrégulier, Gatline faisait les cents-pas dans l'antichambre qui le séparait du Consul. La salle très peu meublé malgré un grand espace n'était guère chauffé et des frissons parcourait l'officier (bien qu'il craint plus la chaleur que le froid.)

Alors il examiner l'un des plans qu'il avait amener avec lui, une porte s'ouvrit et un valet en sortit.


Si monsieur veut bien me suivre, le Consul souhaite vous voir.

Enfin l'attente terminer, le militaire, rangea son plan dans sa mallette et se mit en ordre de marche avec le valet, le suivant dans une deuxième antichambre ou un secrétaire vérifier le courrier destiner au Premier-Consul. Le valet toqua trois fois la porte et ouvrit sans attendre de réponse, puis il invita Gatline à entrer le premier (ce qu'il fit. Le Premier-Consul était assis devant un magnifique bureau sculpté que seul lui ou l'Empereur pourrait s'offrir.
Le Commandant salua le Premier-Consul comme il se doit puis attendit que ce dernier ouvre la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caulaincen de Beneline(†)



Nombre de messages : 391
Age : 56
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Rendez-vous   Mar 18 Nov - 2:05

Le Premier Consul évalua du regard le jeune colonel du régiment de génie. Il paraissait extrêmement frais et vaillant, il transpirait l'énergie et la loyauté à la fois. Nul doute qu'il était un véritable défenseur de la Nation, du Belondor et de l'Empire. Il avait envoyé de nombreuses lettres pendant quelques semaines pour obtenir ce rendez-vous, en tête-à-tête. Il avait bien insisté sur le fait qu'il ne voulait pas d'intermédiaire pour annoncer cette nouvelle. Finalement le Premier Consul avait accepté de le recevoir, en son bureau du Grand Chambellan du Palais Impérial... c'était là qu'il travaillait désormais, tout comme son cabinet, seule son administration restait à l'Hôtel Castellum.
Au bout de quelques secondes, le Premier Consul parla :


- Bonjour Colonel, asseyez-vous. Je vous accorde un peu moins de dix minutes de mon précieux temps. Alors faîtes vite. Je vous écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edorel Gatline (†)



Nombre de messages : 44
Age : 26
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Rendez-vous   Mer 19 Nov - 2:38

Gatline peu surpris par la phrase du Consul, jeta un rapide coup d’œil à l’horloge, 10h28, en dix minutes
c’était plier.


Votre Excellence, vous n’êtes pas sans savoir que toutes les armées du monde (si ont oublis les indigènes) sont armées de la même chose, mousquet, baïonnettes, sabres, hache, canon, et encore je cite les meilleurs. C’est sur ça que je compte joué, sur le fait que tout le monde a les mêmes armes. C’est en entraînant mes hommes au tir que je remarque que c’est lent, très lent même. Le plus rapide ne tire que cinq balles minutes. Je suppose que vous êtes au courant de la mauvaise cadence de tir de
notre armement. Je me suis mis à plancher sur un moyen d’augmenter cette cadence. C’est alors que j’ai eu l’idée, vue que l’on charge d’abord la poudre puis la balle, pourquoi ne pas charger les deux en même temps ? C’est très simple.

Gatline regarda encore l’horloge 10h30. Il s’avança vers le bureau du Consul, piocha une feuille blanche sur celui-ci puis de sa mallette sortit une sorte de cylindre.



J’ai appelé ça, un étui, l’étui est creuse et contient la poudre, elle est enfermer par la munition.

Gatline enleva la balle et tapota le derrière de l’étui sur la feuille blanche qui l’a pris sur le bureau du Consul, évitant ainsi d’en mettre partout et de faire bonne impression.

Cette poudre est la même que celle utiliser habituellement, 12,5% de charbon, 12,5% de souffre et 75% de salpêtre la compose (la norme de la poudre dites « de guerre »). L’étui, la poudre et la balle pèse en tout 24 grammes. De plus étant donner que la poudre et protéger par l’étui en cuivre, les risques d’inflammabilité sont très limité, et permet ainsi un transport sans risque.

Gatline jeta encore une coup d’œil à l’horloge, 10h32.

C’est la maintenant que je veux en venir, comment faire entrer l’étui dans l’arme ? Pas par le canon, trop étroit c’est alors que j’ai encore repenser le système d’armement.

Gatline sorti enfin de la boite, sa carabine modifier.

Comme vous pourrez le constatez votre Excellence, le système de mise à feu déjà n’est plus à l’extérieur, mais
à l’intérieur.

Gatline ouvrit l’arme pour montre au Consul l’emplacement du système.

La par contre, rien n’a changer, la mise à feu est la même, pressé la gâchette, le chien est libérer, frappe le
silex et met le feu à la poudre. Or, il n’y à pas de silex. Je vais vous montrer pourquoi donc.

Le militaire, sorti de sa mallette un autre étui.

J’ai ajouté un compartiment dans l’arme, ouvrable avec ce petit levier qui fait office de verrou, faite le pivoter puis ramenez le à vous, le levier entraîne avec lui la plaque qui renferme l’étui. Placer l’étui dans le compartiment, refermez-le, l’arme est alors chargez.

Ce que fit Gatline tout en expliquant au Consul, encore une coup d’œil l’a horloge, 10h35.

Ensuite, la suite, le chien au lieu de frapper le silex qui met le feu à la poudre, frappe le derrière de l’étui, le petit rond que vous pouvez voir sur l’étui que j’ai vider. Le fait de frapper ce rond, le fait bouger et le cogne sur un percuteur à l’intérieur même de l’étui, ce qui provoque des étincelles, et tout naturellement met le feu à la poudre. La poudre s’enflamme, la pression à l’intérieur de l’étui augmente, la balle agit comme une soupape, la pression est tellement forte qu’elle se libère de l’étui, entame sa course dans le canon, sort (accompagné de la fumée dégager par la poudre) pour s’en aller abattre l’ennemie. Après la théorie, la pratique si vous voulez bien me suivre.

En jetant un regard à l’horloge, 10h37, Gatline alla vers une fenêtre et l’ouvrit. Le Consul le rejoint à cette même fenêtre.

Prenez cette longue-vue. Vous voyez le garde avec la cible à coté, entre cette cible et la fenêtre ou nous
sommes, il y à environ trois cents mètres, vous inquiétez pas le garde ne risque rien, je lui est dit de faire en sorte que personne ne passe devant la cible. Observez bien.

Gatline chargea l’arme, visa et tira sur la cible. Quelques dixièmes de secondes était passer, la détonation
fût bruyante et l’effet de recul assez fort, la balle tirer se logea net dans le centre de la cible. Le garde à coté
sursauta se mit en garde, jusqu'à ce qu’il remarqua le trou au centre de la cible. Gatline eu enfin satisfaction, la carabine de défaillie pas et avait toutes ses chances de passer.


Votre Excellence, il est 10h38, j’ai mis dix minutes montre en main pour vous expliquez ma requête. Sachez juste que si mon système à l’approbation de l’Empereur,
dans un mois, une manufacture d’arme sera ouverte, dans six mois la Garde Impériale sera équiper de cette arme, et dans un an ou plus, les trois-quarts de l’armée en serons équipés. Si vous voulez, je vous laisse les plans que j’ai emmenez avec moi. Notez toute fois qu’il y a de fortes chances qu’elle soit déjà obsolètes, étant très perfectionniste, je préfère vous mettre en garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caulaincen de Beneline(†)



Nombre de messages : 391
Age : 56
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Rendez-vous   Jeu 20 Nov - 7:42

Le Duc de Beneline parut très impressionné par ce procédé... pour un bon viseur ce nouveau fusil et cette nouvelle arme pouvait s'avérer redoutable. L'Armée Impérial allait indéniablement posséder un avantage technique et matériel sur ses homologues. Le Belondor était définitivement un grand pays... quant au Colonel...

- Colonel, votre invention... est... un... véritable progrès pour nos armées. Je puis vous dire que je vais de suite faire un compte-rendu à Sa Majesté afin que'Elle vous assigne à une tâche digne de vous... enfin, j'ai des projets pour vous et je Lui en ferai part, comptez sur moi.
Maintenant Colonel, si vous me le permettez, il me faut travailler, mais rassurez-vous... je tiendrai ma parole. Vous serez rapidement contacté.

Le Duc de Beneline appela alors l'huissier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edorel Gatline (†)



Nombre de messages : 44
Age : 26
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Rendez-vous   Jeu 20 Nov - 10:50

Gatline, à la réaction du Consul esquissa un sourire, néanmoins ...

Votre Excellence, je ne suis que Commandant ! Je ne dirige qu'un bataillon du régiment ou j'officie. Enfin, je suppose que je suis un colonel à en devenir. Sur ces fortes paroles, votre Excellence j'espère tout autant que l'Empereur saisira à plein main cette occasion d'attraper la modernité en marche !

L'huissier qui fût appeler arriva, le militaire, salua le Premier-Consul avant de quitter son bureau, tout en laissant les plans estampiller du Génie Impérial en plus d'un tampon marqué en rouge "secret défense".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez-vous   Aujourd'hui à 16:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Rendez-vous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Archichancellerie d'Empire :: Bureau de l'Archichancelier d'Empire-
Sauter vers: