L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Visite d'Antonel d'Origodes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Visite d'Antonel d'Origodes   Mer 3 Sep - 3:19

Après avoir quitté l'Empire du Belondor depuis quelques temps déjà, après avoir dûment dénigré son Empire natal, et après avoir ressenti le manque que cela lui procurait, Antonel décida d'aller voir l'Empereur, auparavant son ami, dorénavant très distant, froid l'un envers l'autre, attitude que chacun comprenait évidemment, du fait du conflit qui s'est malheureusement instauré entre les deux hommes. Mais c'est en nouvel homme que le Duc avait souhaité voir l'Empereur, afin de mettre carte sur table, essayer de repartir à 0 et pouvoir redonner une impulsion au Belondor, comme les deux avaient si bien su le faire auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Sa Majesté l'Empereur



Nombre de messages : 7158
Age : 27
Localisation : Palais Ceronine II, Elbêröhnit
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Visite d'Antonel d'Origodes   Mer 3 Sep - 3:54

L'Empereur, qui avait passé une bonne partie de l'après-midi à discuter avec Son Cousin, jouait doucement avec Son Fils Aîné, Héritier du Trône Impérial et Roi d'Ardanie, lorsqu'Il fut prévenu par le Duc Caulaincen de Beneline, Grand Chambellan du Palais Impérial que celui qui était toujours Duc d'Origodes même s'Il n'était plus compté parmi les registres de la noblesse se présentait ici-même afin de rencontrer Sa Grandissime Majesté Impériale, l'Empereur Nabelnine Ier, en personne. Intrigué, L'Empereur Se demanda comment il avait osé venir au Belondor après ce qu'il eut dit sur l'Empire, sur le Belondor, sur le régime et pire que tout... sur L'Empereur et la Famille Impériale Eux-mêmes.
Cela n'empêcha pas Sa Majesté de vite sourire à cette annonce... Ainsi le Duc d'Origodes voulait rencontrer Sa Majesté... certainement conscient que le Belondor qu'il critiquait, que le Belondor dont il avait dit tant de mal était tout de même le seul pays où il pouvait vivre. Il venait quémander la clémence de Sa Majesté... L'Empereur sorti de la chambre écartant le Grand Chambellan d'un geste.
Descendant lentement les escaliers afin d'aller jusqu'à la Salle du Trône, Il y pénétra d'un pas majestueux par une porte latérale, ce qui avait le don de toujours surprendre les nobles de la Cour Impériale. A ce moment, le reste de la Cour Impériale commença à rentrer à l'intérieur, suivant L'Empereur, tel des moutons de panurge. Celui-ci le remarquant, Il dit aux Gardes Impériaux "mettez-les tous à la porte, Je souhaite être Seul avec le Duc d'Origodes". La Cour Impériale, totalement souflée et ébahie ne put que s'incliner devant le choix de Sa Majesté Impériale. Sa Grandissime Majesté Impériale fit alors signe au Grand Chambellan du Palais Impérial de s'approcher et lui dit :


- Dîtes aux Gardes Impériaux d'écarter tous le monde des antichambres de la Salle du Trône.
- Bien, votre Grandissime Majesté Impériale, lui répondit le Grand Chambellan Impérial, qui donna les consignes aux Gardes Impériaux.

Sa Majesté ordonna alors au Colonel de la Garde Impériale d'aller chercher le Chancelier de Leurs Majestés Impériales, le Comte Antonin de Rex Civit afin qu'il vienne avec le Duc d'Origodes pour le conduire à la Salle du Trône.
Sa Majesté alors attendit qu'ils reviennent tous deux...

_________________
SA GRANDISSIME MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE NABELNINE Ier (†)
César Democrator
Empereur des Belondaures par la Grâce des Dieux et la volonté nationale
Roi d'Alaïenie
Roi d'Ismarkie
Protecteur de la Nouvelle-Argentorate
Deux-cents soixante-deuxième descendant de Kalamanine
Lâchement assassiné le 8 Nabelnine 2712 à sept heures sept du matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-belondor.actifforum.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite d'Antonel d'Origodes   Mer 3 Sep - 8:20

Le Duc avait attendu dans une des antichambres de la Salle du Trône, réservée à quelques visiteurs que l'Empereur souhaitait cacher, ou qu'il ne souhaitait mêler à quelques autres personnes de sa Cour. Pour patienter, il s'était muni des quelques revus présentes, laissées par quelques visiteurs qui l'avaient précédés. Il faisait autant que possible afin de se tenir au courant des évènements et de la conjoncture belondaure actuelle, mais il avait acquis trop de retard, et il allait devoir se plonger dans quelques archives mal rangées afin de savoir ce qui avait bien pu se passer durant sa longue absence. Il avait entendu parler de quelques évènements, mais ne s'y intéressait pas davantage, à son plus grand regret à l'heure d'aujourd'hui. Il attendait avec impatience le rendez vous avec Sa Grandissime Majesté Impériale, tout en la craignant. Il ne savait ce qui allait pouvoir advenir de lui. Sans doute l'Empereur allait envoyer quelques soldats l'arrêter afin de l'enfermer, pour avoir commis le pire des crimes possibles et inimaginables, le "Lèse à Sa Majesté", ou peut être allait il pardonner, tourner la page de ses conflits, et repartir tant bien que mal à 0, pour le bien d'une nation dans laquelle il s'était beaucoup investi. L'appréhension était donc le sentiment plus que dominant chez Antonel en ce moment.
A sa plus grande surprise, le Comte de Rex Civit, une vieille connaissance du Duc arriva afin de le chercher, ce qui ne constituait ni un bon, ni un mauvais présage. Il pouvait deviner dans le regard du Comte une certain dédain, de la haine et du mépris, mais ce n'était qu'une fausse surprise pour Antonel, qui y était habitué depuis ses écarts de conduite au sein de l'aristocratie et du gouvernement belondaure.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Sa Majesté l'Empereur



Nombre de messages : 7158
Age : 27
Localisation : Palais Ceronine II, Elbêröhnit
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Visite d'Antonel d'Origodes   Ven 5 Sep - 12:30

Sans lui dire un mot, le Comte de Rex Civit invita celui qui était devenu un paria dans toute l'aristocratie belondaure, mais également dans tout l'Empire lui-même, à le suivre... Tant ses frasques avaient décrié la chronique, choqué les Belondaures ayant un tant soit peu d'éducation, il était quasiment devenu haï de tous. Seuls quelques personnages de l'opposition, qui aimaient plus leur idéologie que leur pays, ou bien encore quelques traîtres à la patrie car républicains, le soutenaient dans cette affaire...
Le Duc se leva lentement et s’avança tout aussi lentement jusqu'à ce qu'il ne soit plus qu'à deux mètres du Comte de Rex Civit. Alors ce dernier se retourna et ils prirent la direction de la Salle du Trône.

Sa Majesté attendait toujours... Ne mettaient-ils pas du temps à revenir ? Soudain, les portes de la Salle du Trône s'ouvrirent ; enfin. Un homme faisant acte de pénitence avançait lentement, marchant aux côtés du Chancelier de Leurs Majestés Impériales, qui gardait comme à son habitude son allure sévère. Il s'approcha lentement puis arrivé à quelques mètres, il fit le Salut Impérial couplé au "Gloire à L'Empereur " obligatoire. Soudain, les portes de la Salle du Trône s'ouvrirent. Un homme voûté par l'âge s'avança péniblement, marchant aux côté du Chancelier, qui gardait comme à son habitude son allure sévère. Il s'approcha lentement puis arrivé à quelques mètres, il fit le Salut Impérial couplé au "Gloire à l'Empereur " obligatoire. Alors, il releva la tête et l'Empereur sut... C'était son oncle... deux après, deux ans...
Arrivé à quelques mètres de Sa Majesté L’Empereur, tenant toujours son haut-de-forme entre les mains, il se pencha pour effectuer une révérence d’envergure, signe qu'il se savait réellement en position de faiblesse.
Il attendait toujours la tête baissée que Sa Majesté l'autorise à se lever...


- Vous êtes donc de retour... relevez-vous, dit Sa Majesté.

Le Duc se releva et tenta d'arborer un sourire que l'attitude placide de Sa Majesté lui ôta rapidement.

- Parlez, Je vous écoute... vous avez cinq minutes au grand maximum pour tout me raconter de votre... vie, de vos actes et des propos que vous M'avez J'imagine soigneusement préparés.

_________________
SA GRANDISSIME MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE NABELNINE Ier (†)
César Democrator
Empereur des Belondaures par la Grâce des Dieux et la volonté nationale
Roi d'Alaïenie
Roi d'Ismarkie
Protecteur de la Nouvelle-Argentorate
Deux-cents soixante-deuxième descendant de Kalamanine
Lâchement assassiné le 8 Nabelnine 2712 à sept heures sept du matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-belondor.actifforum.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite d'Antonel d'Origodes   Sam 6 Sep - 4:40

Antonel était conscient que ce rendez-vous était sa seule et unique chance de pouvoir améliorer son image, sa réputation au sein de tout l'Empire, car chaque belondaure se doit d'être de l'avis de Sa Grandissime Majesté Impériale. Ainsi, chaque personne mépriser par ce dernier était la risé de tout un empire, de plusieurs dizaines de millions de citoyens, et la réciproque est tout autant vraie. Seulement, comment pouvoir se faire pardonner pour le Lèse à Sa Majesté, le pire des crimes. Ceci ne paraissait que peu plausible. Même le plus beau des discours, le plus beau des cadeaux ne pourraient pardonner un pareil comportement. Mais il se devait d'essayer, ne pas tenter de justifier l'injustifiable. L'Empereur pensait que le Duc avait préparé ce rendez-vous, ceci était une erreur. Car comment préparer un discours devant un tel personnage ? Comment garder son sang-froid fâce à Nabelnine ? Il était tout bonnement impossible pour quiconque de dire ce qu'il souhaitait, tant on perd ses mots devant Sa Majesté. Tout revenait donc à une sorte d'improvisation sommaire, ce qui rendait la tâche évidemment plus compliquée. Aprés s'être relevé, et sachant pertinnement que l'Empereur était pressé, et ne souhaitait perdre son temps pour une cause si risible qu'un Duc déshonorant. Il se décida donc à parler immédiatement, de faire le tout pour le tout afin de se sauver lui et sa famille, ainsi que ses différents entreprises qui étaient alors menacées d'un boycotting de la part des belondaures. Le Duc Antonel Chalon d'Origodes s'exprima ainsi :

"Sa Grandissime Majesté Impériale,

Merci de m'accorder ces précieuses minutes, malgré les rumeurs que j'ai osé colporter. Avant de m'absenter -ou de fuir-, je n'ai cessé de vous dénigrer, vous et tout l'Empire. En partant, je pensais avoir accompli une noble tache, une sorte de guerre Sainte menée contre un Empire que je pensais alors complètement dictatoriale et absolutiste. Néanmoins, je dois vous confesser que j'ai rapidement ressenti le manque que me procurait l'absence de Votre Très Saint et Très Zorthodoxe Empire du Belondor, des ses habitants, de ses paysages -politique également-. Je me suis rapidement mis à regretter mes faits et gestes, conscient d'avoir nui à jamais à la confiance que vous m'avez autrefois accordé. Je suis particulièrement conscient que je suis injustifiable, inexcusable. Voilà pourquoi j'ai mis autant de temps avant de revenir ici, avant d'oser vous demander quelques minutes de votre précieux temps.
Par ailleurs, nous savons tous qu'il faut du génie pour créer une société, et que nul n'en a besoin pour la dénigrer. Je tiens tout de même à m'excuser, tout en sachant pertinnement qu'il n'y a aucune excuse à la hauteur de mon crime.
Ne m'attendant pas à une forme de pardon, ni plus à du respect de votre part, je tenais simplement à vous signaler que je regrette entièrement de n'avoir ouvert les yeux sur ce que je dénigrais. J'agissais, les yeux fermés, sans vouloir écouter les conseils qui m'étaient alors donnés.

Votre Grandissime Majesté,
Je Vous remercie de m'avoir écouté."
Revenir en haut Aller en bas
Feu Sa Majesté l'Empereur



Nombre de messages : 7158
Age : 27
Localisation : Palais Ceronine II, Elbêröhnit
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Visite d'Antonel d'Origodes   Sam 6 Sep - 6:46

Sa Majesté Impériale écouta attentivement, silencieusement et placidement le discours explicatif du Duc d'origodes sans rien laisser paraître de Ses réactions, de pensées ou de ses émotions... n'aidant ainsi pas le Duc à savoir s'il était en train de se sauver ou bien d'aggraver son cas. Quant il eu fini de parler, Sa Majesté resta un long moment immobile et silencieuse fixant le Duc d'Origodes. Puis, L'Empereur leva le bras :

- Sortez tous, qu'on Me laisse seul avec le Duc d'Origodes.

Tous alors s'exécutèrent laissant seuls L'Empereur et le Duc d'Origodes, qui sentait de plus en plus l'inquiétude poindre en lui. Sa Majesté alors Se leva lentement tout en restant proche du Trône. L'Empereur commença alors à parler :

- Vous êtes la honte de toute l'aristocratie belondaure d'Origodes... on avait pu sentir tout le mépris de Sa Majesté pour le Duc d'Origodes dans Sa voix. Vous n'avez décidemment aucun honneur... aucun. Vous Me vilipendez, Moi... le régime... le Belondor. Vous Nous salissez, vous fuyez en lâche que vous êtes... Monarchie absolue ? Dictature ? Mais le Belondor n'a jamais été de cette espèce Monsieur d'Origodes... hormis lorsque les républicains ont été au pouvoir. Vous revenez ici, rampant tel un serpent afin d'obtenir Ma Grâce... Mais Je pourrai si Je le voulais vous briser d'un claquement de doigt pour toute la honte que vous avez provoqué sur le Belondor... pour votre fellonie...

Sa Majesté avait haussé la voix au fure et à mesure qu'Il parlait, et Il avait fini par pointer du doigt Son interlocuteur, tout ceci Le rendant encore plus menaçant. Le Duc d'Origodes avait alors esquissé un léger geste de recul tout en baissant les yeux.
Sa Majesté S'était alors rassise. Et Elle reprit :


- Mais Je puis aussi vous pardonner, exceptionnellement, uniquement pour cette fois... Parce que le pardon est le privilège des Grands. Vous M'avez trahi ainsi que vous avez trahi les Belondaures et l'Empire Monsieur le Duc. Ceci ne se reproduira plus ou bien alors c'est la guillotine qui vous attend... vous le savez.
Je suis clément cette fois, Je ne le serai pas une seconde fois.
En attendant, Je vous retire vos charges, Duc d'Origodes. Ah... vous resterez noble oui, vous garderez votre titre oui... mais vous serez sous la surveillance dans tout vos actes de Maire de cette ville d'un commissaire exceptionnel du Gouvernement. Par ailleurs, vous serez destitué définitivement de vos charges de Président de la Compagnie Impériale des Chemins de fer Belondaures, de membres de la Cour Suprême Impériale...
Et vous êtes destitué de votre charge de Grand-Electeur de l'Empire.
Soyez heureux que Je sois aussi clément... d'autres ne l'auraient pas été.
Avez-vous quelque chose à ajouter ?

_________________
SA GRANDISSIME MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE NABELNINE Ier (†)
César Democrator
Empereur des Belondaures par la Grâce des Dieux et la volonté nationale
Roi d'Alaïenie
Roi d'Ismarkie
Protecteur de la Nouvelle-Argentorate
Deux-cents soixante-deuxième descendant de Kalamanine
Lâchement assassiné le 8 Nabelnine 2712 à sept heures sept du matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-belondor.actifforum.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite d'Antonel d'Origodes   Sam 6 Sep - 7:26

Ainsi, le Duc d'Origodes perdait tout, mais avait au moins assumé ses actes, ses piteux actes en fâce d'un Empereur, qui s'était dévoilé sous une face qui était complètement inconnue d'Antonel. C'était un Empereur ferme, autoritaire, mais également clément. En effet, léser Sa Majesté se doit d'être accompagnée d'un cachot à vie, ou bien évidemment, d'une mise à mort. Sa Majesté l'avait épargné, lui laissant même son titre de Noblesse, le plus grand privilège de tout homme. Néanmoins, il n'avait plus aucune responsabilité au sein de l'Empire. Ceci lui permettrait sans doute de se consacrer pleinement à l'Hôtel Montalembert, et à la ville d'Origodes, qu'il pouvait encore gérer, certes sous la surveillance d'un homme. Mais Antonel ne s'inquiétait pas pour ce dernier point. Il était complètement confiant. Il avait géré la ville jusqu'alors correctement, relancant l'immigration, avec en dernière date la construction du Palais appartenant à la grande famille des Varsalance. Antonel quitta la pièce, avoir avoir salué selon le Protocole Sa Grandissime Majesté Impériale, et après lui avoir ajouté "Si je puis un jours regagner votre confiance, et si vous sentez la nécessité d'une aide, pour quelques responsabilité soit-il, sachez que je me vais dorénavant me consacrer corps et âme à la Gloire de Notre Très Saint Empire, et de Sa Grandissime Majesté Impériale", puis il partit, la tête haute, mais l'esprit tourmenté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite d'Antonel d'Origodes   Aujourd'hui à 16:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite d'Antonel d'Origodes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia
» le forum de claude ! une visite s'impose les ami(e)s! merci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Jusqu'à 2711 :: Administratives & législatives-
Sauter vers: