L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Entretien spécial avec Erasmus Nerym

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
État du Belondor



Nombre de messages : 1177
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Entretien spécial avec Erasmus Nerym   Ven 11 Jan - 3:38

Alors, que l'ancien Consul de la Couronne Erasmus Nerym est devenu Vice-Président de droit de la Cour Suprême Impériale, il nous a reçu chez lui pour un entretien, à notre demande - dans son bel appartement du Vème Arrondissement de la Capitale :

Le Monde Impérial : Bonsoir Excellence, à bientôt 56 ans, vous entamez actuellement une carrière de Juge à la Cour Suprême Impériale après des mois en tant que Consul de la Couronne. Pourquoi avoir décidé de démissionner de votre fonction consulaire ? Et désormais vous sentez-vous accompli à la Cour Suprême Impériale ?

Erasmus Nerym : Bonsoir Monsieur. Tout d’abord, sachez que cette décision fut mûrement réfléchie lors de mes dernières semaines au Consulat de la Couronne, cela ne se fit pas sur un coup de tête. J’ai en effet reconsidéré plusieurs facteurs et en suis arrive a la conclusion que je n’avais plus ma place au gouvernement. Le Premier Consul est un homme que je respecte, mais son équipe ne me semblait plus détenir le même potentiel que la précédente ; j’irai même jusqu’a affirmer que la "machine gouvernementale" est en cour d’essoufflement. Les Belondaures le savent, et c'est ce qui les a pousse a changer leur vote vers les nouveaux partis, notamment le Renouveau Traditionaliste qui a conduit, comme vous le savez, une percée spectaculaire ; percée, qui, hélas, n’est pas ressentie a sa juste valeur a cause de notre mode de scrutin actuel, a savoir non proportionnel.
Autre facteur important, la tentative d’assassinat a mon égard.
Le laxisme scandaleux des autorités dans cette affaire et le peu d’empressement de celle-ci à juger le coupable m’ont bouleversé, comme vous pouvez l’imaginer ; d’ailleurs encore aujourd’hui le scélérat patiente dans sa cellule de garde a vue.
J’en profite pour remercier Monsieur le Comte de Varsalance, qui fut le seul à m’écrire dans cette période difficile.
Pour en venir a la Cour Suprême Impériale, oui je me sens enfin dans mon milieu et remercie Sa Majesté l’Empereur pour m’avoir présenté la Vice-présidence. Il y a beaucoup de travail en vu, de nombreux textes législatifs doivent être révisé afin d’être conforme a la Constitution.

LMI : Est-ce à dire que vous êtes favorable à la proportionnelle ? Par ailleurs vous avez parlé de lois qu'il fallait adapter à la Constitution... desquelles parles-vous ?

E.N. : Absolument. Quand à savoir si celle-ci doit être entière ou de moitié, c’est un sujet qui mérite débat. Le système actuel ne permet pas d’alternance. Le pays possède la même majorité depuis que l’Empire fut proclamé, c’est une chose qui peut devenir malsaine et qui n'est pas nécessaire vu notre système politique. Le Renouveau Traditionaliste a reçut un tel pourcentage que si vous croisez aujourd’hui cinq personnes dans la rue, vous pouvez être sur que deux d’entre elles adhèrent a son idéologie….et pourtant le RT n’est quasiment pas présent a la Diète. Pour une Diète qui se dit représentatif du peuple Belondaure, c’est un comble vous l’avouerez.
Je faisais allusion au Code sur l’Education, la loi instaurant la Chambre des Sciences, et caetera.
Elles frôlent l’inconstitutionnalité et doivent être révisé afin d’être conforme au Belondor d’aujourd’hui.
Par ailleurs, il serait plus pragmatique pour la Branche constitutionnelle de se doter d’une Cour Suprême Impériale composée de neuf juges environs. Cela permettrait un meilleur débat et des décisions plus justes ; plusieurs Sages approuvent cette idée et j’espère grandement qu’un texte a ce sujet passera a la Chambre haute.

LMI : Vous dîtes que la Diète n'est pas représentative des Belondaures. Pourtant, est-ce si important ? Je veux dire, que même si la majorité changerait à la Diète, la politique n'en serait en rien infléchie puisque notre politique est dirigée par Sa Grandissime Majesté Impériale et Royale pour le plus grand bien ?
Par ailleurs, pourriez-vous aussi étayer votre projet pour la Cour Suprême Impériale ? Et comment réviser les lois anticonstitutionnelles ?

E.N. : Là n’est pas la question, la Diète est faite pour représenter les Belondaures et actuellement elle le fait plutôt mal. Je ne supporte et ne suis adhérent à absolument aucun parti politique, mais il serait bon d’avoir une opposition réelle à la Diète. La proportionnelle peut y jouer un rôle, c’est certain.
Quand a la Cour Suprême Impériale, il n’y a pas vraiment de projet de ma part pour deux raisons biens simples : Son rôle n’est que purement constitutionnel et je n’en suis pas le Président.
Il y a encore quelques mois, cette instance, qui portait un autre nom, s’investissait trop dans la politique belondaure et abusait a un tel point de ses droits que ses actions frisaient l’illégalité. Aujourd’hui, l’Empire est doté d’une Constitution expliquant clairement que la Cour n’est là qu’uniquement pour faire respecter ledit document, et réguler les plébiscites aussi que bien que les élections.
C’est une bonne chose, empêchant tout abus.
Cependant, comme vous l’avez peut-être entendu, certains parlementaires aimeraient que la Cour puisse mener le jugement de membres du Gouvernement en cas de graves accusations et qu’elle puisse être en même temps la dernière instance envers laquelle il serait possible de faire appel.
Cela aussi mérite débats.

LMI : Vous dîtes que le Parlement doit jouer un "rôle d'opposition". Mais s'opposer à l'Empereur n'est-il pas s'opposer à l'Empire, à Sevan et à notre principe de démocratie impériale eux-mêmes ? Ne risquerait-on pas de retomber dans les affres corrompus du "régime des partis" qu'est le parlementarisme ?

E.N. : Non, attention, je n’ai pas dit que le Parlement devait faire opposition a l’Empereur ; mais qu’il serait simplement bon pour l’Empire que l’opposition à la Diète, a savoir les partis qui y sont minoritaires actuellement, puisse disposer d’un nombre de sièges proportionnels à ses résultats aux législatives afin qu’elle puisse réellement faire entendre sa voix.
Certains agitent le spectre de l’abus, proclamant que le Premier Consul, ne disposant pas d’une majorité suffisante, aurait a un grand mal a conserver son poste et pourrait même démissionner au gré des alliances entre partis politiques. D’autres, néanmoins, indiquent que tel ne sera pas le cas et que ce système permettrait simplement de meilleurs discutions à la Diète tout en facilitant les accords sur les textes de loi entre les partis.
Qui a tort et qui a raison ? Seul l’avenir nous le dira.

LMI : Justement, en parlant de "prise d'otage" du Premier Consul, on relève un paradoxe dans la Constitution. L'article 18, alinéa 2 dit que le Gouvernement est responsable devant le Parlement ; ce dont use les libéraux pour dire que la Diète peut renverser le Premier Consul. A l'inverse, de hautes personnes, très proches de l'Empereur comme le Duc de Beneline, disent que le Gouvernement n'est responsable devant le Parlement que selon les conditions prévues aux articles 46 et 47. Qui a raison, selon vous, qui êtes un expert constitutionnel ?

E.N. : (Rires) Paradoxe ? Il n’y a pas de paradoxe ! Dans les deux cas le Gouvernement est responsable devant le Parlement.
Simplement, les articles 46 et 47 décrivent une spécificité, un cas particulier, tandis que l’article 18 généralise.
Et en fait, si l’on y regarde bien, on remarque que l’alinéa 2 de l’article 18 et l’alinéa 1 de l’article 46 expriment la même chose.

LMI : Donc, lorsque d'après des bruits de couloirs, Sa Majesté aurait informé qu'Elle ne reconnaissait pas à la Diète le droit de renverser le Gouvernement - car les articles 46 et 47 seraient les articles qui expliqueraient dans quelles conditions le Gouvernement est responsable devant le Parlement -, Sa Majesté a raison ?

E.N. : Oui.
Car, voyez-vous, bien que le Gouvernement soit responsable devant le Parlement, c’est a dire la Chambre des Sages ainsi que la Diète, seule la Chambre Haute a la pouvoir de déposer une motion de censure et donc de renverser le Gouvernement.

LMI : Le Gouvernement ne serait donc responsable devant la Diète que parce qu'elle représente le Peuple, et donc dans ses résultats, sans pour autant pouvoir être renversé. Merci de ces explications. Maintenant que souhaitez-vous pour Sa Majesté et Son Peuple dans cette période troublée par la guerre et la crise économique ? Croyez-vous qu'il y a possibilité que la trêve tacite s'éternise encore pour aboutir à la paix ?

E.N. : Je souhaite à Sa Majesté un excellent règne sous l’égide de la nouvelle Constitution et espère sincèrement que l’Empereur saura faire respecter celle-ci tout en la protégeant.
Evidemment, cela peut sembler quelque peu incongru de déclarer de telles choses en temps de guerre, mais je suis personnellement confiant quand aux capacités de la Légion, de la Marine, et des Aigles.
Mon ancien poste de Consul de la Couronne m’a permit d’en savoir long sur nos moyens, et je puis vous dire que, même si certains officiers ont su montrer quelques signes d’entêtements insubordonnés, nous possédons une capacité de défense qui devrait faire frémir nos ennemis.
De plus, peu avant de quitter ma précédente fonction au sein du Gouvernement, j’ai reçut une information confidentielle que je ne peux vous révéler que partiellement en vue de son importance vitale pour l’Empire : Les scientifiques belondaures viennent de découvrir une nouvelle et infinie source d’énergie a destination civile.

LMI : Peut-elle être convertible en arme cette source ?

E.N. : Peut-être, peut-être pas. (Sourire)

LMI : Nous vous remercions, Excellence.

E.N. : De même, je vous remercie.


Julius Caelsord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Entretien spécial avec Erasmus Nerym
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretien Spécial (pv Darryl Maiywin)
» Utilisateur avec un accès spécial
» Entretien avec un vieux
» Signal FM le 7 février 2011 Entretien de Jean-Claude Duvalier
» Entrevue avec le DG des Bruins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Le Monde Impérial-
Sauter vers: