L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Apparition Princière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
S.A.R.I. Mg de Temararien



Nombre de messages : 92
Age : 79
Date d'inscription : 25/09/2007

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: Apparition Princière.   Mar 25 Sep - 9:42

A la limite Nord-Ouest de la Capitale, dans le quartier réputé pour son impérialisme conservateur, se dressait une sombre demeure, un palais, le Palais Cardésime.
Dans ce lieu vivait, disait-on, un proche de l’Empereur qui ne s’était plus manifesté depuis le couronnement de ce dernier.
L’homme en question, Phillipus-Alexandrum d’Elbêröhnit-Temararien, était pourtant bien plus que cela.
Après le décès de son frère, Roi du Belondor, Sa Majesté Amezzianel Ier, et pendant la Guerre-Civile, il avait veillé de son mieux à l’éducation de celui qui prendrait plus tard le nom de Nabelnine Ier.
Comme le meilleur Chambellan ou le plus attentionné des Grands-Vizirs, il s’était arrangé, effectuant d’ingénieuses manœuvres politiques, afin que la monarchie reste la meilleure éventualité future pour le Belondor même pendant les années de crise qui virent des centaines de milliers de sujets trépasser sous le coup des anarchistes.

Mais qu’avait donc retenu cet homme, dont peu de Belondaures encore vivant se souvenaient, et qui n’était qu’un nom vague dans l’esprit des plus jeunes adultes ?

Eh bien, pardi, ledit Prince ne l’était point pour rien, la Ier Constitution l’avait profondément écœuré, lui qui avait connu la Monarchie Absolue et ses fêtes interminables.
La maladie aussi, mais cela restait secret.

En ce jour de Gloire, où l’Autorité Impériale reprenait enfin ses droits, Son Altesse décida une sortie inattendue.

A la stupeur de ses serviteurs habitués à son enfermement quasi-monacale, Phillipus-Alexandrum monta dans une calèche d’or ternie, arborant sa cardinalice.
Car Prince, il l’était « Spirituel » et « Temporel ».
En effet, avant la réforme de l’Eglise Belondaure Syiste, il avait été Archevêque d’Elbêröhnit, sorte de piètre consolation offerte généralement aux second plus âgé des fils du Souverain, le premier ayant accès, l’on s’en doutait, à la Couronne.

Pourtant, malgré son âge avancé, il allait tout faire pour qu’on lui reconnaisse et confirme ses titres.

Oui, buté et opiniâtre, voilà deux adjectifs convenables pour Monseigneur.
Ainsi, sous une pluie battante, la voiture fila tout droit vers le Palais de Sa Majesté, éclaboussant au passage quelques gueux ne méritant pas même le regard inquisiteur d’un revenant parmi les gentilshommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feu Sa Majesté l'Empereur



Nombre de messages : 7158
Age : 27
Localisation : Palais Ceronine II, Elbêröhnit
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Apparition Princière.   Mer 26 Sep - 3:39

L'Empereur, jouait doucement avec son fils, Héritier du Trône Impérial et Roi d'Ardanie, lorsqu'il fut prévenu par le Duc Caulaincen de Beneline, Grand Chambellan du Palais Impérial qu'un illustre invité se présentait ici-même afin de rencontrer Sa Grandissime Majesté Impériale, l'Empereur Nabelnine Ier, en personne. Intrigué, l'Empereur demanda de qui il s'agissait, mais l'on ne put mieux l'informer autrement que par les mot si simples, et vagues à la fois "un proche de Votre Grandissime Majesté Impériale". Etonné, mais à la fois amusé de tant de mystères, l'Empereur sorti de la chambre écartant le Grand Chambellan d'un geste. Il voulait voir... il voulait savoir. Cet homme était-il celui auquel il pensait ? Son mentor secret, dont personne ne parlait dans les biographies faîtes sur ses vingt-huit ans de vie tumultueuses, pouvait-il avoir enfin quitté sa retraite, lui qui s'était promis de ne jamais revenir au Palais Impérial après qu'il se soit brouillé avec l'Empereur à la Restauration ? Non, cela ne se pouvait pas... et pourtant le doute l'assaillait ; deux ans, deux ans, qu'ils ne s'étaient pas vus.
Descendant à toute allure les escaliers afin d'aller jusqu'à la Salle du Trône, il y pénétra comme un boulet. A ce moment, une partie de la Cour Impériale commença à rentrer à l'intérieur, suivant les pas rapides de l'Empereur. Celui-ci le remarquant, il dit aux Gardes Impériaux "mettez-les à la porte". La Cour Impériale, totalement souflée et ébahie ne put que s'incliner devant le choix de l'Empereur. Sa Grandissime Majesté Impériale fit alors signe au Grand Chambellan du Palais Impérial de s'approcher et lui dit :


- Dîtes à l'Impératrice de venir, voulez-vous. Et qu'elle se dépêche, faîtes-lui comprendre que sa présence est indispensable.
- Bien, votre Grandissime Majesté Impériale, lui répondit le Grand Chambellan Impérial, qui partit au même moment au pas de course vers les appartements de l'Impératrice Alaïena.

Impatient de voir si ses soupçons - qui à vrai dire n'en était pas car qu'ils soient vrais l'aurait remplis de joie - soient confirmés, il demanda au Colonel de la Garde Impériale présent dans la salle d'approcher. Il ignorait son nom mais peu importait à la vérité. Il lui ordonna d'aller chercher le Chancelier de Leurs Majestés Impériales, le Comte Antonin de Rex Civit afin qu'il vienne avec l'"illustre invité" afin de le lui présenter à la Salle du Trône. Il savait que le Chancelier Rex Civit prenait sa charge très à coeur, pouvant même aller jusqu'à faire du zèle. Mais, il ne voulait pas de ce zèle aujourd'hui... il voulait voir, il voulait savoir.
Perdu dans ses pensées, il ne vit même pas que l'Impératrice était à ses côtés déjà, une marche plus basse que la sienne. Il lui sourit puis lui prit la main ; et elle répondit avec la même chaleur qu'autrefois. Soudain, les portes de la Salle du Trône s'ouvrirent. Un homme voûté par l'âge s'avança péniblement, marchant aux côté du Chancelier, qui gardait comme à son habitude son allure sévère. Il s'approcha lentement puis arrivé à quelques mètres, il fit le Salut Impérial couplé au "Gloire à l'Empereur " obligatoire. Alors, il releva la tête et l'Empereur sut... C'était son oncle... deux après, deux ans...

_________________
SA GRANDISSIME MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE NABELNINE Ier (†)
César Democrator
Empereur des Belondaures par la Grâce des Dieux et la volonté nationale
Roi d'Alaïenie
Roi d'Ismarkie
Protecteur de la Nouvelle-Argentorate
Deux-cents soixante-deuxième descendant de Kalamanine
Lâchement assassiné le 8 Nabelnine 2712 à sept heures sept du matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-belondor.actifforum.com/
S.A.R.I. Mg de Temararien



Nombre de messages : 92
Age : 79
Date d'inscription : 25/09/2007

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: Re: Apparition Princière.   Mer 26 Sep - 9:15

Le prince s’avança lentement, ne portant guère attention aux chuchotements grossiers d’une noblesse ayant, selon lui, perdu de son panache. Arrivé à quelques mètres de l’Empereur, il souleva son chapeau carmin et se pencha pour effectuer une révérence d’envergure, que l’on avait malheureusement bannie depuis la Restauration.
Soudain, l’Astre Solaire perça les nuages grisonnant de la Capitale et vint effleurer de Ses rayons le manteau pourpre, éblouissant, de l’Eminence Révérendissime.

-« Quel rouge éclatant ! » murmura t-on dans l’assemblée.

Ah mais oui, quelle couleur ! Voilà bien des lustres qu’un Homme d’Eglise ne s’était point présenté ainsi accoutré dans le Palais.
On avait oublié les Cardinaux, on avait oublié les grands prélats de la Foi Syiste.
Et en voilà un, resplendissant.
Que de souvenirs vinrent enivrer la pensé du jeune Souverain ; les images pompeuses de son enfance lui revinrent telles des braises revigorant un feu, il se remémora les bals pédantesques et frugaux de la Royauté, les visages poudrés et couronnés des plus folles perruques ! Et tout cela, hors du temps !

-« Que Sa Très Gracieuse Majesté Impériale daigne agréer Nos salutations distingués. »

La voix grave, encore forte, du vieil homme brisa le rêve presque réel de l’Empereur.
Monseigneur ne s’était pas relevé, il attendait la réplique du Monarque, comme jadis, lorsque le regard d’un sujet du Roi ne devait jamais croiser celui de ce dernier.

_________________
SON ALTESSE ROYALE ET IMPÉRIALE PHILLIPUS-ALEXANDRUM DE TEMARARIEN (†)
Prince Impérial
Grand Aumônier Impérial
Membre honoraire du Conseil d'État
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feu Sa Majesté l'Empereur



Nombre de messages : 7158
Age : 27
Localisation : Palais Ceronine II, Elbêröhnit
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Apparition Princière.   Mer 26 Sep - 13:15

Sa Grandissime Majesté Impériale Nabelnine Ier en était quelque peu troublé de cette visite et des pensées troubles et diverses se mélangeaient en son esprit. Son oncle et lui s'étaient brouillés à la Restauration au sujet de quelques broutilles qui n'en valaient pas la peine avec le recul. Mais les deux hommes possédaient un caractère certain et chacun était alors resté sur ses positions. Aujourd'hui, voilà qu'ils étaient de nouveau face à face, rassemblés, comme au temps de l'exil au Silverland, comme durant les sombres jours de la Guerre Civile, quand Monseigneur le Cardinal de Temararien, frère du père de l'Empereur assasiné avec son épouse, fomentait dans l'ombre la révolte des syistes afin de favoriser le retour de l'ordre et de la morale face aux hordes merksistes-luninistes. Deux ans étaient passés et l'Empereur vit que son oncle avait prématurément vieilli ; mais il n'en demeurait pas moins vigoureux. Et fidèle à ses convictions, il pratiquait toujours le protocole en vigueur à l'époque de la Royauté. L'Empereur fut brutalement sorti de se torpeur par le bruit que la Cour Impériale engendrait. Singulièrement fâché que ses ordres n'aient pas été exécutés, il appella le Colonel de la Garde Impériale à ses côtés :

- Comment vous appellez-vous, Colonel, lui demanda-t-il d'un ton sec.
- Colonel du 5ème Régiment de la Garde Impériale Hener-Fiel Marbos, Votre Grandissime Majesté Impériale.
- Et bien, Colonel, si vous ne voulez pas qu'à partir de tout à l'heure, on vous appelle simplement, Monsieur Marbos, je vous prierai sur le champ de mettre la Cour Impériale dehors, répondit l'Empereur dont le ton de la voix trahissait l'agacement. Je croyais vous avoir dit, qu'excepté le Chancelier et le Grand Chambellan, je ne souhaitais aucune personne dans la Salle du Trône ? Pourquoi ne m'a-t-on pas obéis ?
- Je... Je suis désolé, Votre Grandissime Majesté Impériale, répondit le Colonel Marbos d'un air affolé. Je... Je vais... Je vais le faire de suite. excusez-moi Votre Grandissime Majesté Impériale.

Toute la Cour Impériale fut mise hors-la-salle ; et les Gardes Impériaux fermèrent les portes de la Salle du Trône derrière eux. Alors, l'Empereur, l'Impératrice, le Grand Chambellan, et le Chancelier restèrent seuls dans la Salle du Trône en compagnie de l'ancien Cardinal, que la prise de pouvoir merksiste-luniniste avait tout fait perdre. Chacun ne bougea pas d'un cil, et pour sa part, Sa Grandissime Majesté Impériale l'Impératrice Alaïena ne comprenait pas très bien ce qui ce passait, ni qui était cet homme aux façons de faire qui lui paraissaient d'un autre âge, avant que son époux ne souffla :

- Mon oncle... deux après, deux ans..., dit-il dans un silence que personne n'osa rompre dans la Salle du Trône. Ce fut l'Empereur qui a nouveau le rompit et continua. Comme le temps passe vite... Voilà déjà deux ans que nous sommes séparés par la Providence. Providence qui aujourd'hui nous ressemble de nouveau pour le meilleur de l'Empire je n'ose en douter.

Alors que l'Impératrice qui avait fait signe au Grand Chambellan de s'approcher afin de savoir s'il connaissait l'existence de cet oncle et que celui-ci répondait par la négative à la question, l'Empereur se leva de son Trône. Il descendit lentement les marches, et arriva face à son oncle à une portée d'environ cinquante centimètres. Il se rapprocha de nouveau, et son oncle ne fit aucun mouvement de recul. Alors, Sa Grandissime Majesté Impériale Nabelnine Ier ouvrit ses bras et pris en dedans son vieil oncle... qui cette fois fit une entorse au protocole - encore qu'il ne regarda pas l'Empereur dans les yeux - et referma également ses bras sur son neveu...

_________________
SA GRANDISSIME MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE NABELNINE Ier (†)
César Democrator
Empereur des Belondaures par la Grâce des Dieux et la volonté nationale
Roi d'Alaïenie
Roi d'Ismarkie
Protecteur de la Nouvelle-Argentorate
Deux-cents soixante-deuxième descendant de Kalamanine
Lâchement assassiné le 8 Nabelnine 2712 à sept heures sept du matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-belondor.actifforum.com/
S.A.R.I. Mg de Temararien



Nombre de messages : 92
Age : 79
Date d'inscription : 25/09/2007

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: Re: Apparition Princière.   Jeu 27 Sep - 6:44

-« Pulchre, bene, recte ! Fortunate senex, Sa Majesté est trop bonne ! »

S’exclama le Prince en étreignant faiblement le Monarque, tant gêné il était.

Maître en Ancien-Belondaure, il avait enseigné à son neveu ce langage oublié mais la guerre, terrible guerre, réduisit tout en poussières.
Heureux était ce doyen, c’est certain, voilà que Sa Majesté ne le rechignait point !
Après ce petit litige qui signa son auto-enfermement, Phillipus-Alexandrum ne subissait aucune disgrâce publique du Souverain Flamboyant ; autrement dit, cela était purement et simplement oublié !
Tant mieux, la nation avait besoin d’hommes de son importance, pensa t-il en esquissant un coquin sourire tinté d’orgueil, peut-être pourra t-il un jour retourner en politique.

Il l’aimait, il l’aimait même beaucoup ce jeune Chef d’une Nation au futur florissant, se risquant même à des avances :


-« Le Seigneur et son plus fidèle serviteur, Sancti Sevanus, n’ont pas jugé judicieux de Nous appeler à leurs côtés. Soixante printemps n’est visiblement pas assez, aurions-Nous un autre rôle à jouer en cet…Empire ?
Votre Majesté, puisque la mort n’a point encore tirée la chevillette du Palais Cardésime, auriez-Vous la bonté et l’altruisme de Nous affecter à Votre Mission ?
Inutile de réciter nos compétences, Sa Majesté sait mieux que quiconque ce dont Nous sommes capables. »

_________________
SON ALTESSE ROYALE ET IMPÉRIALE PHILLIPUS-ALEXANDRUM DE TEMARARIEN (†)
Prince Impérial
Grand Aumônier Impérial
Membre honoraire du Conseil d'État
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feu Sa Majesté l'Empereur



Nombre de messages : 7158
Age : 27
Localisation : Palais Ceronine II, Elbêröhnit
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Apparition Princière.   Ven 28 Sep - 9:58

L'Empereur se retira de l'étreinte que lui fit son oncle. Que d'émotions ne lui procuraient ces retrouvailles. En effet, il en tenait pas rigueur à son oncle de l'avoir boudé pendant ses deux années, du fait des convictions politiques. Pourtant l'Empire ne changerait pas tellement par rapport à la Restauration. Mais le fait que l'Empereur eut le courage de prendre ses responsabilités de Chef de la Nation toute entière, sans se soucier de détails démagogiques et clientélistes lui avait certainement fait croire que, quelque soit la constitution, il prendrait à bras le corps les affaires du pays. Regardant quelque peu les traits de cet homme qui eut pu devenir Empereur du Belondor à sa place, si son père n'était quelques secondes avant lui, il remarqua qu'il avait pris quelques rides, et que désormais, une calvitie naissante se fait voir.
Persuadé que ces retrouvailles étaient définitives, l'Empereur prit Son Altesse Impériale Phillipus-Alexandrum de Temararien par le bras et le conduisit en dehors de la Salle du Trône ; tout en faisant signe à l'Impératrice de les suivre. Passant à travers une multitude de petits salons, desquels les laquais s'affairaient afin de les rendre les plus propres possibles, le trio impérial monta un étroit escalier en colimaçon menant directement au Cabinet de travail de Sa Grandissime Majesté Impériale Nabelnine Ier. Une fois que tous eurent pénétrés à l'intérieur, l'Empereur appela un laquais et lui dit "Veillez à ce que personne ne rentre ni n'écoute ce qu'il se dira ici sans ma permission ; faîtes-le nécessaire". S'enfermant à double tour dans le Cabinet, l'Empereur se retourna. Il vit son oncle très respectueusement qui attendait debout tandis que l'Impératrice s'était assise. L'ancien Archevêque d'Elbêröhnit en sourit, mais n'eut nul regard sévère sur ce manquement au protocole, qui, après tout, était bien permis en famille. L'Empereur marcha jusqu'à derrière son bureau sans regarder personne. Regardant au travers de la grande fenêtre qui lui donnait une magnifique vue sur la Capitale qu'il dominait de plus de cent mètres de haut, il s'amusa à nouveaux des bouchons sur l'Avenue Sevan. Décidemment, ce problème ne serait jamais réglé... Puis, se retournant subitement, il posa ses eux mains sur son bureau sans jamais s'assoeir et vit que son oncle restait debout. Il observait à nouveau un strict protocole, celle de l'interdiction de s'asseoir tant que le Souverain ne l'avait pas fait. Il en sourit, puis coupa le silence qui régnait :


- Mon cher oncle. Vous m'avez posé une question dans la Salle du Trône, et je vais vous y répondre. Vous voulez savoir où vous serez le plus utile à la cause de l'Empire et à la mienne ? Vous voulez savoir comment vous pourrez au mieux servir l'Empire et votre peuple, dit-il dans un semi-sourire assez taquin. Et bien c'est auprès de moi que vous le servirez au mieux. Vous êtes l'homme qui me manquait dans mon grand projet pour le Belondor. Oui, ne le voyez pas autrement... Vous étiez indispensable à mes yeux et notre brouille nous a fait du mal à tous. Aujourd'hui, il est temps d'y mettre fin.

Le Souverain Impérial tourna le dos une nouvelle fois à son oncle, admirant le soleil couchant sur son Empire, l'un des plus puissant du Micromonde, si ce n'est le plus puissant et que des traîtres, des infidèles, avaient voulu mettre à mort. Se passant la main dans les cheveux, il recommença à parler sans se retourner et dit :

- Votre Altesse Impériale, vous étiez sous le règne de mon père Archevêque d'Ecosient et Cardinal du Palais ; en un mot, notre Ambassadeur auprès du Pape de l'Eglise Syiste ; celui qui officiait à la messe le Sevandine, dans la Chapelle Impériale du Palais ; mais également celui qui traitait toutes les affaires religieuses du pays en personne, ou presque... L'Empereur que je suis vous renomme dans cette fonction sans tarder. Et il vous offre quelque chose de plus, dit-il en se retournant et regardant dans les yeux son conle. Je vous offre la charge d'être également mon Directeur de Cabinet...

_________________
SA GRANDISSIME MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE NABELNINE Ier (†)
César Democrator
Empereur des Belondaures par la Grâce des Dieux et la volonté nationale
Roi d'Alaïenie
Roi d'Ismarkie
Protecteur de la Nouvelle-Argentorate
Deux-cents soixante-deuxième descendant de Kalamanine
Lâchement assassiné le 8 Nabelnine 2712 à sept heures sept du matin


Dernière édition par le Dim 7 Oct - 1:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-belondor.actifforum.com/
S.A.R.I. Mg de Temararien



Nombre de messages : 92
Age : 79
Date d'inscription : 25/09/2007

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: Re: Apparition Princière.   Sam 29 Sep - 7:44

-« C’est trop d’honneur ! » Dit le Cardinal en effectuant une nouvelle révérence. « Mais Nous acceptons volontiers. »

Sa peau était devenue aussi rouge que son manteau, les vieilles gens n’étaient parfois plus aptes à cacher leurs émotions.

Une fois apaisé il continua :

« Nous espérons que Nous ne connaîtrons aucun conflit avec l’Eglise, enfin ce qu’il en reste. »

Rire léger de l’Impératrice.


« Nous Vous sommes immédiatement disponible, Neveu….hum…Votre Majesté.
Commandez et Nous Vous suivrons. »

_________________
SON ALTESSE ROYALE ET IMPÉRIALE PHILLIPUS-ALEXANDRUM DE TEMARARIEN (†)
Prince Impérial
Grand Aumônier Impérial
Membre honoraire du Conseil d'État
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feu Sa Majesté l'Empereur



Nombre de messages : 7158
Age : 27
Localisation : Palais Ceronine II, Elbêröhnit
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Apparition Princière.   Lun 1 Oct - 10:35

L'Empereur sourit de voir le lapsus révélateur de son oncle, désormais proche colaborateur de sa personne. Il avait eut une rude journée et ne rêvaient plus désormais que de prendre un bain avant de prendre des nouvelles de la commission institutionnelle pour savoir où en étaient les discutions. Cette lenteur l'énervait quelque peu. Il fallait aller vite, sans se laisser détourner par de prétendues idées... qui ne feraient que du tort au Belondor. Se retournant dans ses pensées, il haussa les épaules. Qu'était-il après tout ? Seulement un Empereur qui avait du se battre pour regagner son trône et que personne n'avait aidé pour cela. Il le savait... si jamais il devait lui arriver malheur, les ennemis de l'Empire, du Belondor, se retrouveaient plus forts. Peut-être même qu'après lui on installerait un Gouvernement provisoire. Penserait-on au Roi d'Ardanie ? Son oeuvre est friable... Il le savait. Sursautant en se reprenant, il marcha vers son oncle, et lui dit :

- Je vais promulguer un décret annonçant votre nomination à ces postes importants. Si vous vous sentez le courage d'officier aux deux vous m'en vériez soulagé, mais je ne pourrai m'opposer aux dégâts que l'âge auraient pu faire sur votre personne. Quoi qu'il en soit, j'aimerai dîner avec vous. Bientôt commence le Nouvel An. Votre première tâche sera donc de faire mon discours de voeux ; votre seconde, dîner avec moi d'ici peu.

_________________
SA GRANDISSIME MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE NABELNINE Ier (†)
César Democrator
Empereur des Belondaures par la Grâce des Dieux et la volonté nationale
Roi d'Alaïenie
Roi d'Ismarkie
Protecteur de la Nouvelle-Argentorate
Deux-cents soixante-deuxième descendant de Kalamanine
Lâchement assassiné le 8 Nabelnine 2712 à sept heures sept du matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-belondor.actifforum.com/
S.A.R.I. Mg de Temararien



Nombre de messages : 92
Age : 79
Date d'inscription : 25/09/2007

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: Re: Apparition Princière.   Mar 2 Oct - 8:44

-« Il en sera donc ainsi, Votre Majesté. »

Le Prince-Cardinal s’inclina devant son Monarque et attendit le petit geste de la main de ce dernier lui indiquant qu’il pouvait se retirer dans l’appartement qu’on lui avait vraisemblablement confié au sein du Palais Ceronine II.

_________________
SON ALTESSE ROYALE ET IMPÉRIALE PHILLIPUS-ALEXANDRUM DE TEMARARIEN (†)
Prince Impérial
Grand Aumônier Impérial
Membre honoraire du Conseil d'État
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apparition Princière.   Aujourd'hui à 2:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Apparition Princière.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» Ré-Apparition d'un bout de métal rouillé...
» L'apparition de Zeus
» Disparition et Réapparition.
» L'apparition de Zeus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Jusqu'à 2711 :: Administratives & législatives-
Sauter vers: