L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Impertinent : numero 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erica Lahan



Nombre de messages : 1810
Age : 36
Date d'inscription : 13/12/2006

Notoriété
Tendance politique: Aucune

MessageSujet: L'Impertinent : numero 4   Sam 13 Jan - 7:53

Des Cumulards pas nimbus : enquête sur les privilégiés du Belondor…


A l’heure où le président du Sénat propose la ratification des ordonnances sociales, il est intéressant de se pencher sur les plus gros salaires du Belondor. Et au belondor, il est banal que les charges soient vénales, et quand tout se cumule, on arrive vite à des sommes faramineuses. Ainsi, Ismarkus d'Eslagne cumule les traitements suivants :

Grand Moff : 30 000 SB
Prince : 45 000 SB
Consul : 25 000 SB
Chevalier : 20 000 SB
Soit 120 000 SB par mois


Une bagatelle, comparée aux salaires du vicomte de Cancraces, qui gagne la palme des palpeurs :

Comte 35 000

Consul : 25 000 SB

Conseiller de la Charte 15 000

Maire : 5 000 SB

Président du Sénat : 20 000 SB

Directeur de BTV 10 000

Général d'Armée 25 000
Soit : 135 000 SB

Le « comte » est bon…



La bais(s)e des (petits)salaires et des retraites

La grille des salaires est tout aussi éloquente, d’autant plus que les salaires plus petits y sont hors concours :
Empereur : 150 000 SB
César : 50 000 SB
Impératrice 75 000
Régent 50 000
Prince 45 000
Duc 40 000
Comte 35 000
Vicomte 30 000
Marquis 25 000
Baron 20 000

Consul : 25 000 SB
Conseillers de la Charte 15 000
Les préfets délégués à un département : 17 000 SB

Vice-roi : 20 000 SB
Maire : 5 000 SB
Gouverneur d'Eslagne ou d'Ardanie : 20 000 SB
Délégué imperial : 10 000 SB

Chevalier : 20 000 SB
President de la chambre des chevalier : 30 000 SB
Senateur : 15 000 SB
President du Senat : 20 000 SB

Les « plus pauvres » :
Soldat de 2éme Classe 7 000
Aviateur de 2nde Classe 6 000
Matelot de deuxième classe 4 000



De quoi rêver quand on sait que le Salaire Minimal du Travailleur est à 1500 SB et le Salaire Minimum Belondaure Garanti(SMBG)est de 1900 SB…


En ce qui concerne les retraites, le régime est à deux vitesses dans la « première démocratie du micromonde »:
- Pour les Belondaures lambda : il faut cotiser 40 annuités. Ceux-ci toucheront 70% du salaire de leurs 4 meilleurs mois.
- Pour les étrangers : il faut cotiser 42 annuités. Ceux-ci toucheront 55% du salaire de leurs 4 meilleures années.
Ces retraites ne sont pas cumulables avec un emploi.

A l’inverse, l'Empereur touche 95% de son meilleur salaire ; le César et le Régent touchent 85% de leur meilleur salaire ; le Premier Consul, les Consuls, les secrétaires d'Etat, les sénateurs et les chevaliers touchent 75% de leur meilleur salaire. Ces retraites sont cumulables avec un emploi, contrairement au belondaure « de base ».

« Il faut cotiser 40 annuités » au moins : cela signifie que le gouvernement est certain que les Belondaures resteront pétants de santé à 80 ans…Et quand on sait à quel point les dernières lois sur la sécurité sociale ont soigné les remboursements de certains médicaments…et que le gouvernement a plus privilégié la prison de « la Santé », plutôt que les hopitaux…
L’intérêt serait de prévoir une rente viagère : à condition que les retraités ne meurent pas trop tard, pour éviter un manque à gagner pour le gouvernement…



Interview du duc adalbert sur la politique étrangère de l’empireNous choisissons les nations "anciennes" car nous considérons que ce sont les plus stables »

1- Quels choix vous portent vers des nations telles que Libertas, Locquetas ou Ydémos ?
Ce sont avant tout les choix de l'Empereur. Mais le fait que ce sont soit des démocraties soit de puissante nation, nous oblige a négocier un traité avec eux. Le Belondor ne peut se passer de ses voisins.
2- Qu'attendez-vous de ces relations pour l'Empire ?
Un soutien international, des échanges commerciaux, un développement commun… J'attend tous ce qui pourrait être favorable a nos deux nations… comme a chaque fois.

3- Comment se traduiront concrètement ces relations ? Envisagez-vous une coopération approfondie ?
Les négociations sont à peine entamées, je ne peux pas vous dire ce qu'il en suivra, tout dépendra des propositions des mes homologues. Je suis prêt a toute leurs propositions si elles sont aussi favorable au Belondor.

4- Le choix de micronations anciennes correspond-il à une volonté de l'Empire de s'inscrire dans la tradition de celles-ci ?
Nous choisissons les nations "ancienne" car nous considérons que ce sont les plus stables.

5- Pourquoi ne pas privilégier des nations plus jeunes ou plus actives ?
Car ces dernières sont bien trop instables. Il y a, à chaque fois, un fort début, une grande activité, puis plus rien jusqu'à la disparition. Je pense donc qu'il est bon de nous concentré sur des nations stable.




Alianon Canus, à la recherche d’un (bon)parti

A peine débarqué au Belondor, et naturalisé, le dénommé Alianon Canus fait parler de lui. Cet humoriste ne trouve rien de mieux de déposer une demande d’autorisation pour la fondation d’un Parti réformiste-républicain
Certes, il se dit de « Centre-droit », « Réformiste, républicain, conservateur(pour les questions économique et sociale) et militaire (pour une armé obligatoire et forte et une augmentation de bugdet pour les fonds militaires) » :
« Réformiste », car désire « réformer le parlement » et voir les chevaliers « élues et non nommés ».
« Républicain », car « ne croit pas en l'empire », souhaitant implanter « un système démocratique » au Belondor. Comment ? M. Canus serait-il donc le seul à ne pas avoir écouté le discours de Sa Majesté, prononcé lors de la traditionnelle cérémonie des vœux(voir « L’Impertinent 3 bis ») ?.

Il désire également réformer plusieurs autres détails, mais sans plus en donner…C’est sans doute pour ce sens du « détail », qu’il a été remarqué par Gibenine Heerburus, et que l’empereur, pas si chaud pour accepter un parti qui s’affiche d’emblée contre l’empire, l’a imaginé inscrit comme « membre du PNS ».
Fausse alerte : M. Canus, qui s’était rendu compte que M. Gibenine l’avait d’office inscrit comme nouveau membre de son parti(sans doute voyait-il des points communs avec le PPR ?) s’efforce bien vite de dissiper tout malentendu : « le PNS m’ a accepter mais je ne désire pas faire parti de ce parti... je voulais juste savoir s'il y avait de la place, comme il ne me répondait pas j'ai décidé de créer mon parti. Il m'a pas demander, je désirer donc vous demander d'accepter mon parti, tout cela n'est qu'un mésentendue(sic).»

Enfin, tout est bien qui finit bien : l’empereur, dans l’esprit de sa volonté de « démocratisation » de la société belondaure, et qui avait déjà toléré la création d’un parti d’extrème-droite, au mépris de la loi sur les partis politiques, entérine le Parti Réformiste Républicain, qui devient ainsi le quatrième parti belondaure.

Finalement, Sa Majesté aurait-elle trouvé plus « impertinent » que « L’Impertinent » ? C’est vrai, franchement : vouloir se montrer plus « démocratique » que le « premier démocrate d’entre nous », qu’est Sa Majesté, il fallait l’oser…M. Canus, c’est révoltant ! Vous me le copierez 100 fois !


Dossier : « Gavage de lois ». Joindre l'inutile à l'inefficace : la légimanie belondaure.
Ou quand les lois inutiles gâchent les lois indispensables



« Les lois sont faites pour les hommes et non les hommes pour les lois. Au lieu de changer les lois, il est presque toujours plus utile de présenter aux citoyens de nouveaux motifs de les aimer », disait un ancien juriste, rédacteur du code civil. Le gouvernement belondaure ferait bien de méditer et d’appliquer cette maxime. Il semble qu’au contraire, les lois, produites en série, soient la principale richesse de cet empire…
« Tout simplifier » est une opération sur laquelle on a besoin de s'entendre. « Tout prévoir » est un but qu'il est impossible d'atteindre : en clair, il ne faut pas que les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires.

Soyons pédagogue et prenons des exemples de « lois inutiles » :
LOI de RATIFICATION des ORDONNANCES SOCIALES : voilà un bel exemple de titre pompeux pour quelque chose de tout à fait inutile.
Ainsi, il est tout bonnement ridicule de faire une loi sur l’IVG ou la sécu, alors qu’il n’y a pas de médecin ; des remboursements pour toutes les maladies qui existent, alors que personne ne tombe jamais malade : cette loi ne peut pas faire d'effet puisqu’ elle n'a pas les conditions de son exécution.
Il faut tout de même venir au Belondaure pour goûter la spécialité nationale : une loi qui réglemente quelque chose qui n'existe pas….

La loi n'a pas à se mêler de l'individuel, sans quoi il faudrait faire des lois tous les jours, au risque de gaver et d'étouffer. La loi doit être faite pour les hommes, pas pour la masse froide des cabinets consulaires qui se font eux-mêmes plaisir : car, après tout, il faut bien que certains justifient leurs salaires(cumulés) et donner l’impression qu’ils ont quelque utilité…. Après la masturbation intellectuelle, la masturbation législative et juridique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Impertinent : numero 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le numero de telephone
» Recherche absolument un defenseur numero 4...
» Etape Numero 1: Trouver un pion { Pv: Charlie Harper}
» Numero surtaxés : comment contourner l'arnaque
» SPA de Dunkerque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Le Dégel-
Sauter vers: