L'Empire du Belondor

Micronation s'inspirant du Premier et du Second Empire français ainsi que de la Rome antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Gouvernement des peuples

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feu Sa Majesté l'Empereur



Nombre de messages : 7158
Age : 27
Localisation : Palais Ceronine II, Elbêröhnit
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Le Gouvernement des peuples   Jeu 30 Nov - 7:16

Préambule


Le gouvernement des peuples ne peut se faire dans la faiblesse. Tout homme qui tenterait de nier ce fait pourrait être qualifié de « niais ». Le pouvoir du commandement de l’Etat doit s’exercer avec autorité sur l’ensembles des organes politiques de l’Etat. Le refus des libéraux d’admettre une telle chose est un aveu de faiblesse face à la peur des conflits et des intérêts qu’ils ont placé eux-mêmes face à la chute de l’autoritarisme forcené et stupide.
Le but n’est pas d’être autoritaire pour être autoritaire. Le but est d’avoir un gouvernement d’ordre, de sécurité, de stabilité, de justice et de fermeté afin de pouvoir gérer une nation et les relations entre les peuples le mieux possible. Les peuples sont naturellement indisciplinés. Pour remédier à cet état d’anarchie naturelle, ils s’en remettent tout aussi naturellement à un saveur, un guide, un chef – que l’on pourrait comparer aux chef de meute chez les animaux. Les peuples doivent être dirigés d’une main de fer pour aller vers la bonne direction car s’ils s’autogéraient, ils cèderont à leurs désirs de confort personnel et ne verront plus l’intérêt commun qui doit les guider, quitte à faire des sacrifices.
C’est alors à l’Etat de prendre les décisions qu’il faut quitte à le faire contre l’avis général et la volonté populaire. D’où ma vision d’un régime autoritaire. Mais celle-ci ne s’arrête pas seulement sur le principe des décision à prendre. Ma réflexion est plus profonde et à vrai dire beaucoup plus vaste. Elle se place dans un esprit où l’Etat doit être institué de telle manière que cette autorité ne pourrait être contestée bien qu’elle puisse paraître « brutale » au sens littéraire et non physique du terme.

J’aborderai donc, tout d’abord, le volet institutionnel de l’autoritarisme. La constitution d’un Etat se doit d’être celle d’un Etat fort. Le parlementarisme, danger ambiant pour la société dans son ensemble, par les perversions de populisme électoral, de corruption et de démagogie qu’elle amène doit bien entendu en être exclu. Il n’est absolument pas question de supprimer tout moyen d’expression du peuple, ni de l’ôter de sa représentativité par l’intermédiaire d’une assemblée. Il s’agit de mettre le moins d’intermédiaire possible entre le dirigeant qui conduit la politique de la nation et le peuple. En effet, les parlementaires, ne défendant que leurs intérêts propres et se retranchant derrière l’argumentation populaire pour les faire valoir sont incapables de correctement mettre en place le relais entre le peuple et son Chef.

Je prendrai donc l’exemple du Belondor, car la tradition monarchique simplifie déjà fortement les choses, il est plus apte à appliquer la théorie que je vais développer. De plus, il s’agit de ma Couronne, de mon Empire, ô combien glorieux et il m’est cher de montrer au Micromonde que la théorie que je développe marcherait au mieux sur la Terre Sacrée de notre Patrie.

_________________
SA GRANDISSIME MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE NABELNINE Ier (†)
César Democrator
Empereur des Belondaures par la Grâce des Dieux et la volonté nationale
Roi d'Alaïenie
Roi d'Ismarkie
Protecteur de la Nouvelle-Argentorate
Deux-cents soixante-deuxième descendant de Kalamanine
Lâchement assassiné le 8 Nabelnine 2712 à sept heures sept du matin


Dernière édition par le Sam 2 Déc - 4:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-belondor.actifforum.com/
Feu Sa Majesté l'Empereur



Nombre de messages : 7158
Age : 27
Localisation : Palais Ceronine II, Elbêröhnit
Date d'inscription : 02/10/2005

MessageSujet: Re: Le Gouvernement des peuples   Sam 2 Déc - 4:03

Chapitre Ier : Les institutions de la démocratie autoritaire


Le Pouvoir exécutif


Le pouvoir exécutif doit émaner du peuple. Tout pouvoir exécutif qui ne provient pas du suffrage universel direct est illégitime et dès lors le régime qui cautionne ceci peut être qualifié de dictatorial. Il est impossible d’imaginer que le peuple puisse obéir à un homme qui n’a pas de soutien légitime populaire et donc une base populaire. C’est pourquoi l’Empereur, chef du pouvoir exécutif, doit obtenir l’assentiment du peuple pour régner et gouverner. Une fois obtenu l’assentiment, sachant que le peuple peut dire « non » et qu’à ce moment-ci, le prétendant au titre impérial ne pourrait s’y opposer, il est pleinement conscient de son choix et dès l’instant ou le vote qui ressort le plus est le « oui », la légitimité de l’Empereur ne saurait être remise en question.
C’est pourquoi, je suis opposé à une différenciation entre le Chef de l’Etat et le Chef du Gouvernement. Les deux ne doivent faire qu’un et un homme doit tenir les deux postes à la fois : l’Empereur. Il est en effet moins légitime d’avoir un Premier ministre ou un Premier consul dans le cas de notre nation qu’un Empereur cumulant les deux rôles. En effet, le Premier consul ne tient sa légitimité du seul Chef de l’Etat, l’Empereur, puisque c’est ce dernier qui le nomme. Il n’a pas été choisi par le peuple et c’est cela qui ôte une partie de la souveraineté populaire contrairement à ce que disent les adorateurs du parlementarisme et les libéraux, au sens politique.
Or, en nommant un homme pour diriger le peuple et la politique de la nation, alors que celui-ci ne fut pas choisi, on moleste le choix du suffrage universel qui est celui de faire confiance au Chef de l’Etat pour les diriger. D’où, dans ma théorie, la nécessaire suppression d’un poste spécifique réservé au Chef du Gouvernement. L’Empereur doit être le Chef de l’Etat et le Chef du Gouvernement.
Une réelle démocratie se doit de laisser le Chef de l’Etat, quelque soit le type de régime, choisi par les urnes gouverner et diriger l’Etat.


EDIT : ne rien poster à la suite. Commentez en Ex-lude.

_________________
SA GRANDISSIME MAJESTÉ IMPÉRIALE ET ROYALE NABELNINE Ier (†)
César Democrator
Empereur des Belondaures par la Grâce des Dieux et la volonté nationale
Roi d'Alaïenie
Roi d'Ismarkie
Protecteur de la Nouvelle-Argentorate
Deux-cents soixante-deuxième descendant de Kalamanine
Lâchement assassiné le 8 Nabelnine 2712 à sept heures sept du matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-du-belondor.actifforum.com/
 
Le Gouvernement des peuples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» le nouveau gouvernement
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» liste partielle du futur gouvernement
» Réactions au renvoi du gouvernement.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire du Belondor :: Jusqu'à 2711 :: Administratives & législatives :: Archives du Palais-
Sauter vers: